Michel Raimbaud: La tragédie syrienne : droit international ou loi de la jungle ?

Publié par Candide, le 10 avril 2017  Institut Tunisien des Relations Internationales (ITRI) Une lecture que je vous recommande tout particulièrement. Il va sans dire que je valide les propos de Michel Raimbaud. //RO © Logo by Pierre Duriot Cet atroce conflit s’inscrira en énormes lettres rouges dans le guinness de la honte et les … Lire la suite

Crimes contre l’humanité et cri d’inanité

Publié par Stratediplo, le 20 février 2017 © Logo by Pierre Duriot « On a cité là quelques notions sans alourdir ce petit texte par de redondantes références d’articles, que le lecteur retrouvera facilement en lançant une recherche sur les expressions mentionnées. »   Les définitions qui suivent s’adressent aux simples curieux de récents abus de langage susceptibles de … Lire la suite

Abolition planifiée de la liberté d’opinion

Réseau International, le 02 février 2016

 

 

Se soumettre aux diktats de Bruxelles ou croupir en prison. Voilà l’avenir qui nous attend. //RO

Aucune personne bien informée ne peut contester le fait que notre monde se trouve dans une situation critique très dangereuse. Mais au lieu d’avouer ses erreurs et de les corriger, la caste politique nous présente ses « sales coups » comme un progrès. En cela, elle fait fi des principes qui résultent de décennies et de siècles d’expériences douloureuses.

 

Par exemple en ce qui concerne la liberté d’expression, le principe d’auto¬détermination des peuples, la neutralité de l’Autriche ou bien l’interdiction fixée dans le droit international à tout Etat d’intervenir dans les affaires d’un autre Etat. Au vu de la situation critique et menaçante on nous dit aujourd’hui que ces principes ne peuvent pas être considérés de façon aussi absolue ; cela éveille notre attention. Des principes et des règlements ne sont valables que tant qu’ils servent aux objectifs des gouvernements et des tireurs de ficelles.

Et maintenant une loi de l’UE assortie de décrets d’application incroyables devrait encore nous empêcher de nommer les « sales coups » par leur nom. Cette loi devrait nous être présentée comme « promotion de la tolérance » et « protection des minorités ». Mais quelle minorité devrait être protégée en réalité ? Faites-vous une idée par vous-même avec ce qui suit.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :