Présidentielle 2022 : l’élection se jouera-t-elle d’abord sur la politique, l’économie ou la géopolitique ?

22 février, 2021 – Ecrit par Jean-Paul Betbeze

Entièrement d’accord avec l’auteur de ces lignes : Qu’on le veuille ou non, le cadrage géopolitique est devenu le point de départ obligé des programmes de tous les candidats à la Présidentielle.

La géopolitique risque d’être la grande absente des programmes, pour cause de triste réalisme, cet ennemi des sondages et de la « politique » que nous aimons tant. Le Brexit a refroidi le Franxit et tout le monde se rend compte que les crédits que font les banques et le déficit du « quoi qu’il en coûte » ne sont possibles que grâce à la Banque centrale européenne, donc à l’appui de l’Allemagne. Que la France s’endette à taux négatif à dix ans tient certes d’une structure européenne lente, complexe… mais qu’il ne faut pas casser, tant elle est fragile et irremplaçable. Comment faire, autrement, pour payer nos dépenses publiques, qui sont le double de nos rentrées fiscales ? « L’Europe puissance » et « l’autonomie stratégique » vont faire partout leurs entrées, certes en critiquant leurs versions macroniennes, mais il est bien difficile de prôner aujourd’hui le désarmement, la baisse des dépenses militaires et de cybersécurité quand les États-Unis regardent plus vers l’Asie, que la Chine s’approche et que nous sommes de plus en plus pris entre les GAFAM et les « routes de la soie ». On peut toujours vouloir une France plus verte, des aliments plus bio, des villes mieux dessinées, de meilleures conditions d’existence, mais nous devons réparer les effets du virus et contrer le réchauffement climatique, mais comment, sans une réindustrialisation européenne, sachant que la Russie et la Turquie sont de plus en plus hostiles et que la Lybie est à 350 kilomètres des côtes italiennes, comment, sans une défense plus intégrée qui intègre l’Afrique? Et ainsi de suite.

Lire la suite

France : en pleine pandémie, l’Etat veut mettre la main sur les 200 milliards d’euros épargnés par les Français

Je suis tenté de dire « Et vous vous attendiez à quoi ? ». L’idée semblait d’ailleurs venir de Christine Lagarde à l’époque « pédégère » du FMI.  Lallouette*, gentille Lallouette elle nous plumera. //RO

En effet, d’après une information exclusive du journal Les Echos, une véritable bataille politique est en cours pour voir comment utiliser cet argent dormant sur les livrets des réglementés ou des comptes courants. L’idée est saluée par des responsables politiques, notamment les ténors du PS qui proposent “des prélèvements exceptionnels de 0,5% sur les encours d’assurance vie les plus élevés à partir d’un seuil”. Le PS vise clairement les plus riches.

Lire la suite

L’économie du reconfinement : Ubu roi

Au nom de la santé publique l’administration est en train de passer une camisole de force à notre économie et de lui infliger des dégâts irréversibles. Cette manœuvre s’accompagne d’une restriction drastique du périmètre de nos libertés et d’une mainmise de la technocratie sur l’organisation de toutes les activités.

UNE CAMISOLE DE FORCE

Huit mois après le début officiel de l’épidémie, l’État dicte en effet aux entreprises la manière dont leurs salariés doivent s’organiser pour travailler. Il soutient celles dont il a ordonné la fermeture comme la corde soutient le pendu, règle les salaires d’une fraction croissante de la population et décide à la place des consommateurs ce qu’ils peuvent ou non acheter.

Il prétend aussi planifier l’hypothétique et future relance d’une économie qu’il a mise à genoux et que manifestement il voue à la décroissance.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :