Est-il demandé aux professeurs de signaler les enfants tenant des propos «inacceptables» sur le Covid-19 ?

Par Emma Donada  – Le 11 mai 2020 – Check News Libération

Une réponse en demie-teinte qui ne me convient guère. Ces préconisations ne sont pas tolérables et illustrent à l’envi le glissement inexorable vers un contrôle total des populations. Prenez votre destin en mains… Je ne peux pas le faire à votre place! //RO

Vous nous interrogez sur un texte dans lequel le ministère de l’Education nationale expliquerait la conduite à tenir face à un enfant qui tiendrait des«propos manifestement inacceptables». «La référence à l’autorité de l’Etat pour permettre la protection de chaque citoyen doit alors être évoquée, sans entrer en discussion polémique. Les parents seront alertés et reçus par l’enseignant, le cas échéant accompagné d’un collègue, et la situation rapportée aux autorités de l’école», peut-on lire.

Lire la suite

Réouverture des écoles le 11 mai : une affaire très très mal barrée

Pierrick Tillet – Le 22 avril 2020 – Le Yéti Blog

Il ne vous a pas échappé que l’exécutif panique et navigue à vue, en faisant beaucoup de ronds dans l’eau. L’exécutif panique parce que Macron préside et que l’exécutif exécute. Mais comme ils sont incompétents et paumés, ils improvisent et cela n’échappe à personne. Même Blanquer bafouille et c’est pitoyable, affligeant. J’en ai mal au cul pour eux. Non! En fait là je déconne. Chacun sa merde. J’espère que ça leur donnera à toutes et tous un ulcère à l’estomac. //RO

Pris de panique devant la panne de la machine économique, le gouvernement tente fébrilement de relancer le moteur… en commençant par se débarrasser des mômes ! Le 11 mai au plus tard (pense-t-il), tous les mômes à l’école (sous-entendu, les parents enfin libérés au boulot).

Seulement voilà, il y a deux conditions à remplir pour que ce plan assez grossier fonctionne :

  • la bonne volonté d’un virus gentiment prié d’aller se faire voir enfin ailleurs ;
  • la compétence des “mécanos” improvisés.

Dans les deux cas on est loin, très loin du compte, et ce n’est pas la prestation confuse effectuée le 21 avril par Jean-Marie Blanquer [photo], ministre de l’Éducation, présentant son plan vaseux de déconfinement, qui risque d’arranger les choses !

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :