Lettre ouverte à tous les parents méchants

Le 05 novembre 2019 – Par un neuropsychologue

Un jour, quand mes enfants seront assez vieux, pour comprendre la logique qui motive un parent, je vais leur dire, comme mes parents méchants m’ont dit :

Je t’ai aimé assez pour te demander où tu allais, avec qui, et quand tu serais de retour à la maison…

Je t’ai aimé assez pour être patiente jusqu’à ce que tu découvres que ta nouvelle meilleure amie ou ton grand copain, n’était pas fréquentable….

Lire la suite

Le père qui s’occupe de son bébé n’« aide » pas, il exerce son rôle de père

Le 30 septembre 2019 – Sain et Naturel

«Le père n’est pas celui qui donne la vie, c’est celui qui nous éduque avec amour.»

Le père qui s’occupe des pleurs du bébé, qui le berce, qui lui change les couches et qui lui apprend les premiers mots n’est pas en train «d’aider» la mère, il exerce son rôle merveilleux et responsable de père. On voit ici les nuances d’un langage dans lequel, à coup de pièges et de tournures de phrases dissimulées, nous tombons souvent et qu’il est nécessaire de transformer.

Contribuer au fonctionnement du blog https://www.paypal.com/donate/

Aujourd’hui, et à notre grande surprise, nous continuons à entendre de nombreuses personnes affirmer haut et fort la fameuse phrase : «Mon conjoint m’aide dans les tâches ménagères» ou «J’aide ma femme dans le soin des enfants». C’est comme si les tâches et les responsabilités d’une maison et d’une famille avaient un patrimoine, un sceau distinctif associé au genre et duquel nous ne nous étions pas détaché-e du tout dans nos schémas de pensée.

Lire la suite

En ce jour où le père vient d’être écarté par l’Assemblée… merci Papa !

Par Aurélie Bégelle – Le 27 septembre 2019 – Boulevard Voltaire

© Collection privée Régis Ollivier

En ces temps où le père n’est plus tellement à la mode, où ne pas avoir de père est un « privilège », où on projette de priver des milliers d’enfants de l’identité de leur père, je voulais, papa chéri, te remercier.

Merci Papa de m’avoir câlinée, d’avoir brossé mes bouclettes de petite fille.
Merci Papa d’avoir joué à l’ogre avec nous sur les dunes de Noirmoutier.
Merci Papa de m’avoir appris l’amour des vieilles pierres en nous faisant retaper les murs du Gué.

https://www.paypal.com/donate/

Merci Papa de m’avoir emmenée aux puces avec trois euros en poche pour apprendre à négocier.
Merci Papa d’être un rêveur.
Merci Papa de m’avoir appris à danser.
Merci Papa de m’avoir considérée comme une grande, d’avoir discuté avec moi de politique, d’art, de m’avoir invitée à ces vernissages, à ces ventes.
Merci Papa d’avoir envoyé paître les brocanteurs qui n’aimaient pas les enfants alors que nous, on sait : « On touche qu’avec les yeux. »
Merci Papa de me permettre de fouiller dans tes affaires pour prendre ce qui me plaît.
Merci Papa de nous avoir fait grandir dans des pièces dignes de musée, de Cluny au quai Branly.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :