Sommes-nous préparés à un retour au pouvoir de Donald Trump ?

Par Jacques Attali – Publié le 25 mai 2022

Partager n’est pas approuver mais une fois encore ce nouveau billet de Jacques Attali est très intéressant car il suggère un certain nombre de questions. Cela étant, je ne suis pas en accord avec lui sur sa conclusion car si Donald Trump revient par la grande porte, nous ferons avec lui. Et puis c’est tout. Pour pousser le trait un peu plus loin, j’avoue toute honte bue, en plus de ne pas apprécier « nos alliés américains », éprouver une réelle détestation du président Joe Biden. //RO

On me reproche parfois de mettre en avant les scenarii du pire. Les événements les plus récents, en France comme partout ailleurs dans le monde, auraient pourtant dû convaincre les plus optimistes que le pire n’est pas impossible, et que la meilleure façon de l’éviter est de s’y préparer.

Ainsi n’est-il pas trop tard pour se préparer à une hypothèse chaque jour d’avantage vraisemblable : le retour de Donald Trump à la Maison Blanche, après l’élection prochaine, le mardi 5 novembre 2024.

Pour comprendre l’importance d’un tel événement, il suffit d’imaginer ce que serait la situation mondiale d’aujourd’hui, s’il avait été réélu en novembre 2020 : les Etats-Unis n’auraient certainement pas infligé de sanctions à la Russie ; ils n’apporteraient aucun soutien militaire à l’Ukraine ; la Grande Bretagne, toujours suiveuse de son maitre américain, n’aurait sans doute pas fait mieux ; l’Allemagne aurait été ravie de sauver son approvisionnement en gaz et en pétrole russe et aurait fermé les yeux. Et on aurait trouvé bien des voix en France pour rappeler que le conflit en Ukraine n’est pas notre guerre, et que l’alliance russe est une base fondamentale de la géopolitique française.

Lire la suite

Qui attire qui ? Ce que les entrailles des sondages nous révèlent des (faibles) forces et des (grandes faiblesses) respectives des partis français

Lucas Jakubowicz a analysé le dernier sondage Ifop sur la prochaine présidentielle. Selon lui, les résultats confirment des tendances à l’œuvre depuis des années : la gauche a perdu le peuple, la droite a perdu les jeunes.

Lire la suite

LR : rumeurs, chuchotements et coups fourrés… par Philippe Bilger

Si c’est flou, c’est qu’il y a un loup…

Le RN n’obsède pas que le pouvoir. J’ai eu beau parler et écrire, depuis des années, sur mon inaltérable distance politique d’avec le FN puis le RN, rien n’y fait. Des commentateurs sur ce blog ou des intervenants sur Twitter continuent à m’accuser du contraire et montrent à quel point on préfère ses préjugés à la vérité.

La vérité est que je suis beaucoup plus intéressé par le sort du président Macron et la destinée de LR.

Ce dernier parti ne cesse de m’inquiéter, je trouve que ses desseins sont obscurs et impénétrables et qu’il y a un certain nombre d’éléments qui pourraient nous laisser penser qu’il y a anguille sous roche, dissimulation sous l’apparence.

LR est tétanisé au point qu’on est conduit à se demander si un tel niveau d’impuissance ne résulte pas d’un dessein.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :