Regard sur le monde : Explosion de colère au Sénégal « au bord de l’apocalypse »

Tout allait bien quand soudainement… L’Afrique et ses vieux démons.

Tout a commencé mercredi avec l’arrestation du principal opposant, Ousmane Sonko, et le Sénégal s’est embrasé. Comme si la jeunesse de ce pays, sans espoirs et sans illusions, dans un contexte aggravé par les restrictions de la pandémie, n’attendait qu’une étincelle pour exploser.

En quatre jours d’émeutes, on compte déjà cinq morts et des dizaines de blessés par balles, des pillages massifs, et un pays qui se trouve, selon les mots hier du Médiateur de la République du Sénégal, « au bord de l’apocalypse ». Une incroyable situation pour un pays qui fut le pionnier de la démocratisation en Afrique de l’Ouest, il y a quatre décennies, mais semble aujourd’hui non seulement incapable de faire face aux défis du développement, mais surtout menacé de régression politique.

Lire la suite

“La France va plonger dans le chaos” : Schiappa prédit une flambée de “viols” et de “comas éthyliques” post-Covid

Placée « au coeur du secret », si c’est Marlène Schiappa qui le murmure… On peut craindre le pire. Rappelez-vous les confidences de Collomb lors de son départ de Beauvau. //RO

Marlène Schiappa anticipe une situation post-Covid pour le moins funeste. D’après Le Canard enchaîné de ce mercredi 24 février, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, assure à ses collègues ministres, ainsi qu’à des parlementaires, que « la France va plonger dans le chaos » lorsque l’épidémie sera achevée.

Lire la suite

Nouvelle-Calédonie : Des manifestations tournent à l’émeute. Silence assourdissant en métropole

Par Rédaction Les Nouvelles Calédoniennes Publié le 10 Déc 20 à 9:22 

On aurait espéré ne plus jamais revoir ces images du passé. Et pourtant, de Païta à Bourail, deux camps se sont retrouvés pour un face-à-face où les nerfs ont été mis à rude épreuve. D’un côté le drapeau bleu-blanc-rouge, de l’autre le drapeau du FLNKS. Les tensions autour du dossier ultrasensible du rachat de l’usine du Sud se sont propagées à la quasi-intégralité du pays et, mercredi encore, la journée a été marquée par des incidents, des blocages et, parfois, du dialogue entre les deux blocs. Comme à Païta, où des contre-manifestants, appelés à se mobiliser par Harold Martin et dont certains portaient des gilets tactiques et des armes à feu, se sont, dès les premières lueurs du jour, emparés de la sortie nord du village (lire en page 4), retirant de la route des carcasses de voiture pour rétablir la circulation.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :