Retour des puissances internationales et régionales à Djibouti: «afin de contrôler les ports de la mer Rouge, l’entrée de la mer Rouge»

Publié le : 12/02/2021 – RFI

Selon Sonia Le Gouriellec in https://goodmorningafrika.blogspot.com/2021/02/les-dernieres-nouvelles-du-continent-16.html « Cette semaine le Président djiboutien était en visite en France afin, notamment, de renégocier les accords de défense et de rencontrer le MEDEF« . 

Le président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh est actuellement en France. Il rencontre ce vendredi 12 février le président français Emmanuel Macron. Cette visite intervient alors que Djibouti est devenue ces dernières décennies l’objet de nombreuses convoitises géopolitiques et a su en jouer. La France, elle, souhaite renouveler son accord de défense avec les autorités djiboutiennes. Pour essayer de comprendre les jeux diplomatiques en cours autour de ce petit pays de la Corne de l’Afrique, notre invitée est la chercheuse en science politique Sonia Le Gouriellec.

Lire la suite

Scandale en France : Macron prépare une ordonnance pour que les salariés soient les derniers payés en cas de faillite

Les syndicats sont vent debout contre cette mesure. Quant au Medef, d’après Boursorama, s’opposerait au projet du gouvernement.

Après avoir appliqué jusqu’au bout la doctrine du “Too Big To Fail” qui consiste, en période de crise économique, de sauver les entreprises essentielles au détriment des non-essentielles, le gouvernement français envisage une nouvelle politique qui, cette fois-ci, risque de jeter de l’huile sur le feu.

En effet, d’après plusieurs sources dont Capital.fr, le ministère français de la Justice est en train d’étudier un projet d’ordonnance qui prévoit de modifier l’ordre des créanciers en cas de liquidation judiciaire. Autrement dit, en cas de liquidation judiciaire, les premiers à être payés seront les administrateurs suivis des mandataires judiciaires et les salariés passeront en dernière position.

Lire la suite

«On les aura, ces connards (français)»: le SMS très cash que Macron aurait envoyé à Véran pour le soutenir

Même si le conditionnel est de mise, les connards c’est nous! Depuis le « casse toi pov con! » du nain de jardin, « les sans-dents » du gros niqueur en scooter, voici le temps des connards, sans oublier « on le leur a mis profond ». Mais là, on était habitué depuis 2017 avec LREM. On a touché le fond du fond. Le cloaque en plus du mépris. C’est la bande des gros dégueulasses des Bidochon. En fait, ce sont aussi nos gros cons. On est tous le con de quelqu’un n’est-il pas ?

D’après l’hebdomadaire, le chef de l’État a tenu en interne à manifester son soutien, notamment via un texto «très cash»: «Tiens bon, on les aura, ces connards». Pourtant, dans les jours qui ont suivi, les vives critiques de Macron à l’égard de la lenteur de la vaccination ont touché le ministre sans le viser directement. «Une victime collatérale», estime le magazine.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :