Les éoliennes : un gouffre financier et un désastre écologique

L’association Action Écologie, fondée en 2020, souhaite promouvoir une écologie responsable en combattant le monopole médiatique des « pseudo-écologistes » et en militant pour une réelle écologie responsable et soucieuse des paysages, des traditions, des libertés. Elle entend s’opposer farouchement aux thèses de l’écologisme et faire pression pour que les décideurs appliquent des propositions de bon sens. Elle exige notamment des bilans d’efficacité sur chaque mesure prise au nom de l’écologie par les responsables politiques en place, ce qui semble relever d’une transparence saine en démocratie.

Le mouvement vient de publier une étude sur le gouffre financier et le désastre écologique provoqué par les éoliennes. Par plusieurs points, elle démontre, chiffres à l’appui, que non seulement l’énergie éolienne n’est pas souhaitable pour la France, mais qu’elle est néfaste pour l’écologie et l’économie.

Lire la suite

Des bénévoles écologistes n’en peuvent plus de ramasser des masques et des gants de protection sur la plage

Par Salmane S | Publié jeudi 14 mai 2020 – Démotivateur

Et prochainement, dans le ventre des espèces marines. //RO

Pour faire face à la crise sanitaire du Covid-19 sur le plan environnemental, une association de bénévoles s’insurge contre le comportement des Français qui jettent des masques n’importe où et même jusque sur les plages. À bout de forces, ils n’en peuvent plus de ramasser les déchets plastiques sur les côtes.

C’est à la fois un cri de cœur et une alerte : « adoptez une attitude responsable ! N’accentuez pas la crise environnementale ! », s’exclame un collectif de défense de l’environnement qui lutte contre la prolifération des déchets à usage unique liés à la crise du coronavirus.

Lire la suite

Incendie à Rouen: le gouvernement change de ton

Le 02 octobre 2019 – BFMTV

Les médias qui tapent à qui mieux-mieux sur le gouvernement alors qu’ils ont largement contribué à passer sous silence cet accident environnemental et sanitaire majeur. Pendant que la métropole inhalait des substances cancérigènes, BFMTV et consorts nous faisaient bouffer du Chirac à tous les repas pendant 4 jours, 24/24.

Après avoir tenté de rassurer les Français en minimisant les dangers du nuage émanant du brasier de l’usine Lubrizol, le gouvernement veut désormais faire montre de transparence et de volontarisme. 

« Une communication d’un autre âge », titrait L’Opinion. Dans les jours qui ont suivi l’incendie qui a embrasé l’usine Lubrizol de Rouen, le gouvernement s’est vite vu reprocher une forme de légèreté coupable dans sa manière de répondre aux inquiétudes des Français vivant aux alentours. Comme s’il s’agissait d’un banal problème de sécurité civile.

Les cris d’orfraie ont redoublé d’intensité depuis que, mardi, la préfecture de Seine-Maritime a révélé que 5253 tonnes de produits chimiques s’étaient consumés dans le brasier, s’évaporant ainsi, vraisemblablement, dans le nuage qui a survolé la zone. 

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :