L’incompréhensible augmentation de l’enveloppe de frais des députés

« Contactés, ni Florian Bachelier (LREM) ni Eric Ciotti (LR) n’ont répondu à nos questions ». Bonnets blancs et blancs bonnets. Ciotti est toujours avec les copains et les coquins. J’en ai la nausée car pendant ce temps, les « procureurs sans-dents qui roulent au gasoil » que nous sommes ont du mal à boucler les fins de mois. La grande gabegie de la chambres des putes la bien nommée. //RO

Bis repetita… En octobre 2019, la décision des questeurs — chargés de l’administration financière de l’Assemblée nationale — d’augmenter la dotation d’hébergement mensuelle des députés de 900 à 1.200 euros, avait suscité la polémique. Monté au front médiatique pour éteindre l’incendie, le premier questeur, Florian Bachelier (LREM), avait justifié cette dépense supplémentaire, en expliquant qu’elle entraînerait à terme… des économies, par le moindre recours des députés aux nuitées d’hôtel payées par l’Assemblée nationale. Un pari audacieux, dans le contexte d’une institution qui puise régulièrement dans ses réserves pour présenter un budget équilibré.

Un an et demi après ce premier “coup de poker”, le collège des questeurs vient de récidiver en augmentant de 15% la dotation matérielle des députés (DMD), une enveloppe spécifiquement dédiée aux frais de téléphonie, de taxis/VTC, et d’affranchissement du courrier. Auparavant fixée à 18.950 euros annuel, celle-ci s’élève donc désormais à 21.700 euros, comme l’ont révélé nos confrères de la Lettre A. Portée par le premier questeur, Florian Bachelier, cette mesure sera compensée par des économies, dont la nature n’a pas été précisée. Officiellement, la hausse de la DMD aura pour but de compenser les dépenses supplémentaires des députés (l’affranchissement, notamment) pour garder le contact avec les électeurs malgré la pandémie. Selon nos informations, il s’agirait plutôt d’un « cadeau » à la cinquantaine de députés qui ont dépassé le plafond autorisé de la DMD, au titre de l’exercice 2020.

Lire la suite

Éric Ciotti nous fait son caca nerveux pour défendre bec et ongles son projet de loi.

Le 03 juin 2020

Le député Éric Ciotti, sur sa page Facebook, nous fait son caca nerveux pour défendre bec et ongles son tout dernier projet de loi. J’y reste vivement opposé malgré ses pleurnicheries. 

Lire la suite

« Racisés » ou pas, beaucoup de Français ont peur de ce qu’est devenue la police

Baptiste G. – Le 30 mai 2020 – Le HuffingtonPost

Cependant, une poignée d’élus de la République en mal de reconnaissance et au prétexte de mieux protéger les membres des FDO et leurs familles d’éventuelles représailles bien rares, s’est mis en tête de présenter au vote des députés une proposition de loi emmenée par le député Éric Ciotti qui prévoit 15 000 euros d’amende pour toute personne diffusant des images des forces de l’ordre en activité. Autant dire un blanc-seing à encore plus de violences policières et d’impunité. Adieu les images en direct et/ou captives, il faudra « flouter » les visages des FDO. Une belle trouvaille soutenue également par le député Julien Aubert, entres autres, car il va sans dire que vous et moi, nous maitrisons parfaitement le floutage des visages des FDO dans ce genre situation. Autant dire qu’avec 15 000 euros d’amende à la clé, peu de citoyens se risqueront à diffuser des images de violences policières ne correspondant pas à la loi scélérate de Ciotti et consorts du micro parti Les Républicains. Il faut bien exister n’est-il pas ? Y compris si c’est le peuple qui trinque. J’en appelle donc à manifester votre refus de voir cette loi votée par la chambre basse en partageant mon billet et ce texte autant que faire se peut. Par avance merci. //RO

J’ai lu dans Le HuffPost la tribune du policier Grégory Joron en réaction aux déclarations de Camélia Jordana et intitulée: “Nous, policiers, nous sentons haïs et ‘massacrés’.” Je suis un simple citoyen français, je suis blanc, et j’aimerais lui dire à mon tour ce que je ressens.

Depuis plusieurs mois je vois les violences policières à la télé et les forces de l’ordre se plaindre d’une haine anti-flics.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :