Un officier de l’armée française soupçonné de trahison au bénéfice de la Russie

Y.C. – 30 août 2020, 10h38 │ MAJ : 30 août 2020, 11h28 – Actu17

« Un officier supérieur est sous le coup d’une procédure judiciaire pour atteinte à la sécurité», a confirmé la ministre des Armées Florence Parly citée par la radio. Cette procédure a été initiée parce que « le ministère des armées a pris l’initiative de saisir le procureur de la République en enclenchant un article 40 », a-t-elle précisé. Les investigations se poursuivent.

Lire la suite

“Mediapart” révèle des enregistrements sur l’infiltration de “Fakir” par LVMH

Le 13 juillet 2020 – Les Inrockuptibles

En 2019, Mediapart avait révélé que le journal amiénois “Fakir”, dirigé par François Ruffin, avait été infiltré par un service de renseignements privé lié à LVMH. Une opération supervisée par l’ex-maître espion Bernard Squarcini. Ce 12 juillet, le site d’informations révèle des échanges téléphoniques qui prouvent que la direction de LVMH a demandé au “Squale” d’infiltrer la bande de “joyeux drilles” de “Fakir”.

Amateurs·trices de romans et de films d’espionnage, accrochez-vous. Mediapart a mis en ligne ce 12 juillet des enregistrements téléphoniques (qui mis bout à bout durent 25 minutes environ), que même l’auteur·rice le·a plus machiavélique n’aurait pas pu imaginer. Il s’agit de conversations téléphoniques entre la direction du groupe de luxe LVMH, dirigé par Bernard Arnault et l’ancien maître espion de Nicolas Sarkozy, Bernard Squarcini (dit “le Squale”), concernant une action de perturbation de l’AG des actionnaires de LVMH par un groupe coalisé autour du journal Fakir et de son rédacteur en chef François Ruffin (qui travaillait sur le tournage de Merci Patron), en 2013. Pour rappel, la justice a élargi en octobre 2019 son enquête ouverte notamment pour trafic d’influence visant l’ex-patron du renseignement Bernard Squarcini à des faits de “vol”, après une plainte de François Ruffin et du journal Fakir.

Lire la suite

Covid-19 : les espions sortent de l’ombre pour lutter contre la pandémie

Texte par : Ali LAIDI – Le 24 avril 2020 – France24

Les services de renseignement montent au front contre le coronavirus. Certains États missionnent leurs espions pour toutes sortes d’opérations : surveiller la population, pister les malades, faire de la propagande, modeler les esprits en ressuscitant l' »agit-prop » et même capter les marchés des équipements médicaux.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :