Européennes: pourquoi Marion Maréchal s’est bien gardée de soutenir publiquement la liste RN

Le 01 juin 2019 – BFMTV

La stratégie de Marion Maréchal​ dévoilée ? Si telle est celle-ci décrite, Marion a toutes les chances de réussir son pari. Car ils sont légion celles et ceux qui attendent cet instant. //RO

© Régis Ollivier

Son absence de soutien public correspondrait à une stratégie bien précise sur le long terme.

C’est un silence qui a soulevé bien des questions. La réserve observée pendant la campagne des européennes par Marion Maréchal, nièce de Marine Le Pen et petite-fille de Jean-Marie Le Pen, pourrait être partie intégrante d’une stratégie politique sur le long terme.

Durant la campagne des élections européennes qui a vu le Rassemblement national arriver en tête en France, l’ancienne députée du Vaucluse, officiellement retirée de la vie politique, ne s’est jamais prononcée sur le scrutin. Jusqu’à même refuser de soutenir publiquement la liste du parti emmenée par Jordan Bardella, comme le révèle France Inter.

Lire la suite

NIQUE LE PETIT PÈRE MÉLENCHON ! Voici comment LFI (La France insoumise) est devenue LFI (La France indigéniste)…

Avec Benoît Rayski – Le 01 juin 2019 – Atlantico

© D’après l’oeuvre de Pierre Duriot

Une mutation historique et durable. Qui s’accompagne d’éléments langagiers très connotés.

Manon Monmirel est française. Sinon elle n’aurait pas pu être élue comme suppléante du député mélenchoniste Eric Coquerel. Mais c’est une Française d’un genre particulier : une Française racisée.

Et c’est en tant que telle qu’elle a été submergée de colère en découvrant le score du Rassemblement National aux élections européennes. Dans un élan vengeur elle a donc posté sur Facebook le message suivant : « France et Français niquez votre mère ! ». Manon Monmirel est née et a grandi à Saint-Ouen. Normal qu’elle s’exprime comme on le fait là-bas.

Puis, as usual, elle s’est excusée et a supprimé son post. C’est un classique. Je te crache dessus et après j’essuie mon crachat. Je t’insulte et je te demande pardon. Je te frappe et je fais mon mea culpa.

Lire la suite

Pour tous ceux qui pensent que Nicolas Sarkozy va soutenir la liste Bellamy…

Par Michel Prade – Le 13 mai 2019 – Boulevard Voltaire

Je ne suis pas loin de m’aligner sur la pensée de l’auteur de ce billet. //RO

© Pierre Duriot

Sa décision est sans appel : lors d’un discours prononcé le dimanche 20 novembre 2016, le soir de sa défaite à la primaire, Nicolas Sarkozy annonçait se retirer de la vie politique française, comme il l’avait déjà dit… en 2012.

Mais à supposer qu’il ait dit vrai, et connaissant son attachement à sa famille politique, au rassemblement de celle-ci et à la loyauté dont chacun de ses membres devrait logiquement faire preuve, je livre à votre jugement des faits et des propos relevés par la presse qui peuvent jeter le trouble chez les militants Les Républicains, même les plus aguerris.

Et ceci, d’autant plus qu’il a donné récemment au PPE (Parti populaire européen) une petite leçon sur la nécessité du rassemblement et du sens du compromis (Paris Match du 23 mars 2019) : « Nicolas Sarkozy a pris à Budapest la défense de son “ami” Viktor Orbán et plaidé pour le “rassemblement” et le “compromis” au sein de l’Union européenne, alors que le Fidesz, parti du Premier ministre hongrois, a été suspendu mercredi par le PPE. »

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :