En Italie, le pire européen n’est pas encore programmé

Par Richard Werly Journaliste Blick – Le 26 septembre 2022

« La révolte dans les urnes des Italiens et de l’Italie, pays fondateur de l’UE et troisième puissance économique du continent, doit interpeller Bruxelles et l’amener à s’interroger sur les dégâts que causent dans les pays membres son arrogance et un fonctionnement problématique de ses institutions, au sein desquelles une Commission non élue occupe de plus en plus le champ politique! »  https://www.linkedin.com/posts/georges-martin-2050a04_diaboliser-meloni-et-les-italiens-ne-servira-activity-6980085273707606016-SE1V

Giorgia Meloni Acte 1: juger sur les actes, ne pas diaboliser les Italiens

Le basculement va donc avoir lieu. Forte de plus de 40% des suffrages, et d’un mode de scrutin qui donne un net avantage au parti victorieux, la coalition de droite emmenée par Giorgia Meloni, 45 ans, et son parti «Fratelli d’Italia» devrait bientôt se retrouver à la tête de l’Italie, troisième économie de l’Union européenne dont elle est un pays fondateur.

Le choc est garanti. Si elle devient la première femme à accéder au Palais Chigi, le siège de la présidence du conseil italienne, Giorgia Meloni sera le nouveau visage d’une péninsule qui a dit non. Non au consensus proeuropéen malgré la détérioration chronique des comptes publics italiens. Non à l’affaissement présumé des valeurs familiales et catholiques face aux bouleversements sociaux et culturels. Non à la soi-disant dissolution de la préférence et de l’identité nationales dans la souveraineté partagée entre 27 États membres au sein de l’UE. Non à l’acceptation des vagues d’immigration en provenance d’Afrique et du Moyen-Orient.

Lire la suite

Nathalie Loiseau : après son passé d’extrême droite, son présent homophobe ?

Nicolas Gauthier – Le 29 avril 2019 – Boulevard Voltaire

© Pierre Duriot

Nathalie Loiseau poursuit sa descente aux enfers. Elle avait déjà fait se gondoler la France entière – laquelle en a bien besoin, en ce moment – en tentant de nous faire croire que c’était, évidemment, par hasard qu’elle s’était retrouvée sur une liste dont la moitié des candidats étaient du GUD. Pour, ensuite, expliquer qu’elle ne savait pas ce qu’était le GUD en question – une association de boulistes, peut-être ? Bref, ce n’est pas l’ENA, qu’Emmanuel Macron devrait dissoudre, mais Sciences Po, vu ce qu’on y apprend.

Aujourd’hui, une nouvelle polémique pointe le bout du groin. Et pas sur n’importe quel sujet, s’agissant d’homophobie ; l’un des crimes les plus graves qui puissent être. Ainsi faut-il savoir que Nathalie Loiseau, qui a tous les talents, est scénariste de bandes dessinées à heures perdues.

Bien sûr, n’est pas Claire Bretécher qui veut et il ne s’agit là que de petits Mickeys censés enseigner à nos chères têtes plus ou moins blondes les mille et un bienfaits de la construction européenne, L’Europe en BD. D’où ce dialogue relatif à la nécessaire diversité en général et au mariage homosexuel en particulier :

Lire la suite

La minute cynique de Pierre Duriot

Régis Ollivier, le 20 octobre 2017 Le Colonel           Minute cynique… la police a procédé à l’arrestation d’une dizaine de révolutionnaires d’extrême droite : bigre. A noter que la récente loi qui consiste à ne pas jeter en pâture les photos et identités des éventuels terroristes n’a pas été appliquée. On … Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :