L’armée française renonce à la «paix»

Par Jean-Dominique Merchet – Le 23 décembre 2021

Un texte extrêmement intéressant pour comprendre qu’il faut désormais «gagner la guerre avant la guerre ». On est toujours « avant la guerre », mais il s’agit bien de la « gagner » et non plus de l’éviter, comme on l’a longtemps souhaité. La « politique de puissance » est désormais clairement assumée.

Les faits – En octobre 2021, le général Thierry Burkhard, chef d’état-major des armées, a rendu public un document résumant sa «vision stratégique». Il abandonne les notions de paix-crise-guerre au profit de compétition-contestation-affrontement. Cette évolution s’opère alors que les armées envisagent un retour aux conflits de haute intensité, face à d’autres armées modernes. L’actualité confirme ses inquiétudes, avec les craintes d’une intervention militaire russe en Ukraine. Mardi, Vladimir Poutine a ainsi promis une réponse « militaire et technique » si les Occidentaux persistaient dans leur politique jugée menaçante par le Kremlin.

Lire la suite

Le général Lecointre quitte ses fonctions de chef d’état-major des Armées

Ne nous laissons pas bercer par les propos élogieux du PR à l’endroit du CEMA. Ce sont des mots convenus que l’on tient lors d’un éloge funèbre car, c’est bien connu, un mort devient toujours le champion des superlatifs. Alors, bien entendu, Lecointre n’est pas mort mais « partir c’est mourir un peu ». //RO

Le général François Lecointre a demandé à quitter son poste de chef d’état-major des armées il y a quelques mois. Son vœu a été entendu par l’Élysée. Il cédera sa place après le 14 juillet prochain. Le général Thierry Burkhard, qui est l’actuel chef d’état-major de l’armée de terre, le remplacera, a annoncé dimanche l’Élysée. « Le président de la République tient à saluer en lui le grand soldat, le chef militaire et le serviteur de l’État », indique le communiqué.

Lire la suite

Militaires tués au Mali : la « peine immense » de l’armée de terre causée par des caricatures de « Charlie Hebdo »

Par Nathalie Guibert – Le 30 novembre 2019 – Le Monde

« Qu’avons-nous donc fait, soldats de l’armée de terre, pour mériter un tel mépris ? Qu’ai-je manqué moi-même, chef d’état-major de l’armée de terre, dans l’explication du sens profond de notre engagement, pour qu’avec une telle désinvolture soient raillés ceux qui ont donné leur vie afin que soient justement défendues nos libertés fondamentales ? » »

Je m’associe à cette incompréhension et dénonce vivement ce mépris inégalé. Que ces « charlots« aillent au diable avec leur torche-cul. //RO

Les dessins publiés dans le journal satirique détournent les slogans de la dernière campagne de recrutement de l’armée de terre en mettant en scène des cercueils honorés par Emmanuel Macron.

Les dessins du dernier numéro de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo sur la mort des treize soldats français au Mali le 25 novembre ne passent pas dans l’armée de terre. Son chef d’état-major, le général Thierry Burkhard, a publié samedi 30 novembre sur son compte Facebook un texte indigné, dans lequel il invite le directeur du journal, Riss, à venir assister à la cérémonie d’hommage national aux Invalides lundi 2 décembre. Riss, contacté par Le Monde, n’a pas souhaité commenter cette initiative.

« Le temps du deuil de ces familles a été sali par des caricatures terriblement outrageantes dont votre journal a assuré la diffusion. Si l’indignation m’a d’abord gagné, c’est surtout une peine immense qui m’envahit en pensant au nouveau chagrin que vous infligez à ces familles déjà dans la souffrance », écrit le général. Le militaire dit son « incompréhension profonde. Qu’avons-nous donc fait, soldats de l’armée de terre, pour mériter un tel mépris ? Qu’ai-je manqué moi-même, chef d’état-major de l’armée de terre, dans l’explication du sens profond de notre engagement, pour qu’avec une telle désinvolture soient raillés ceux qui ont donné leur vie afin que soient justement défendues nos libertés fondamentales ? »

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :