• Défense

    « Le sang des fils et des filles de France »

    Lcl (er) REGNIER Jean-Michel – 24 mars 2024 – Officier un jour

    Mon général DESPORTES,

    Le journal « LE POINT » rapporte votre dernière intervention et plus précisément, cette phrase :

    <<…la seule façon de montrer à Poutine que nous ne céderont pas, c’est faire appel au sang des fils et des filles de France !>>

    J’avoue que je suis pratiquement tombé de ma chaise puis, je me suis souvenu de notre désaccord passé lorsque vous avez publié : « Dans ce genre d’affaire, il faut être ferme« 

    Comment, VOUS qui avez mis en cause à juste titre, l’engagement de la France en Afghanistan au motif que « …ce n’était pas notre guerre, mais la guerre des Américains… », pouvez-vous avancer une telle proposition ?

    Force est de constater qu’aujourd’hui, assez bizarrement, vous adhérez à la virgule près, au narratif « officiel » otanien : « Une guerre non provoquée...« 

    Un discours qui fait débuter l’Histoire le 24 février 2022, qui occulte tous les évènements précédant cette date, ce qui revient à passer sous silence les responsabilités écrasantes des USA et de l’Occident dans le déclenchement de ce conflit.

    (cf.: « Douloureuse naissance d’un monde nouveau » par le Gal. M. Paitier )

    Aujourd’hui, ce discours « politique » frappé d’idéologie discrédite le raisonnement « militaire, précis et rationnel » que vous teniez autrefois lorsque nous servions ensemble au 6° Régiment de Dragons !

    Quel gâchis !

    La guerre en Ukraine n’est pas notre guerre mais, une fois de plus, la guerre des USA via l’OTAN pour satisfaire des objectifs clairs, publiés et assumés :

    « Démanteler la Russie politique, économique et militaire pour s’approprier ses richesses naturelles et, ultérieurement, se retourner contre la Chine« 

    Alors, je me pose quelques questions dont vous me donnerez peut-être la réponse :

             1) Dans cette guerre civile interne Ukrainienne devenue la guerre de l’Amérique contre la Russie par « proxis » ukrainiens interposés, où se situent les intérêts supérieurs de la Nation « FRANCE » ?

             2) Nos frontières, l’intégrité du territoire de la France DOM/TOM inclus, sont-ils menacés ?

             3) L’Ukraine fait-elle partie de l’Union Européenne et/ou de l’OTAN?

    A mon sens, et comme le ressent une bonne majorité de Français, aucune des réponses à ces questions ne justifie de verser le sang de la jeunesse française.

    En outrenotre défense est délabrée :

           – L’essentiel de nos matériels majeurs de dotation sont indisponibles

     – Nos Armées n’ont que quelques jours de munitions en dotation ;

             – Notre industrie d’armement, pas plus que celle de l’OTAN d’ailleurs, n’est en mesure d’assurer le soutien et l’approvisionnement des forces ;

              – Nos soldats ne sont pas entraînés à la guerre de haute intensité essentiellement parce que leurs matériels de dotation sont indisponibles. Plus terre à terre, ils ne sont même pas entraînés correctement au tir, ne disposant pour chacun que de 50 cartouches par AN.…!

    Ce sont les principales raisons qui font dire à certains analystes très sérieux que nous avons une armée de « majorettes » et des « muscles de papier » !

    Dans ces conditions, allons-nous devenir les « proxis » des américains en remplacement des ukrainiens ?

             Faudra-t-il combattre la Russie jusqu’au dernier français pour satisfaire Uncle SAM ?

    Lire la suite ici https://www.officierunjour.net/2024/03/24/le-sang-des-fils-et-des-filles-de-france/