« Il est le seul responsable de ce merdier » : ces cinq mois où Darmanin a fait naître le feu à Beauvau

Article réservé aux abonnés mais ce que l’on peut lire est édifiant.

Il s’est battu pour l’avoir. Il a eu à l’arraché. Et, maintenant, le voilà dans le piège de Beauvau. Coincé entre sa promesse d’ordre et le déshonneur des bavures. Le premier flic de France tangue. « Il a pris la grosse tête. Darmanin est le seul responsable de ce merdier, il a très mal ficelé cet article 24, qui est une connerie sans nom. Résultat, le président est furieux » assure un poids lourd de la majorité. En moins de quinze jours, la réputation du ministre de l’Intérieur a été écornée, étalonnée sur celle de la maison police, laquelle est aujourd’hui sur le banc des accusés.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :