Gilets jaunes : Les soldats «pourront aller jusqu’à l’ouverture du feu» samedi à Paris

LA VDN | 22/03/2019

Ainsi donc, et on ne saurait être plus clair, nos soldats, dont la plupart ont à peine vingt ans, pourront «  aller jusqu’à l’ouverture du feu (…) si leur vie est menacée ou celle des personnes qu’ils défendent ». Avec des armes létales, faites pour tuer. Pour tuer des Français… Le tout, approuvé et validé par la haute hiérarchie militaire. Bravo la France, donneuse de leçons, qui bascule dans ce qui se fait de pire : la dictature. //RO

© Pierre Duriot

Le gouverneur militaire de Paris, le général Bruno Leray, a précisé les consignes données aux militaires qui seront mobilisés, samedi, lors de la manifestation des Gilets jaunes.

Ce vendredi matin, toujours sur franceinfo, le gouverneur militaire de Paris s’est voulu rassurant : «  les ordres seront suffisamment clairs pour qu’ils n’aient pas d’inquiétude à avoir ». Les consignes seront données de manière « rigoureuse ».

Cependant, les militaires sont en capacité de donner des « sommations ». «  C’est arrivé par le passé, au Louvre ou à Orly. Ils sont parfaitement à même d’apprécier la nature de la menace et d’y répondre de manière proportionnée  ». Aussi, face à des manifestants très insistants, les militaires pourront «  aller jusqu’à l’ouverture du feu (…) si leur vie est menacée ou celle des personnes qu’ils défendent ».

Lire la suite

Le renfort des forces Sentinelle acté ce matin par le Président Emmanuel Macron pour l’acte 19 – Gilets jaunes.

Le 20 mars 2019 – Le Conscrit

© Pierre Duriot

Le gouvernement a annoncé ce mercredi que la mission antiterroriste militaire Sentinelle sera mobilisée de manière « renforcée » samedi dans le cadre des manifestations des Gilets jaunes. Cela, afin de protéger des bâtiments officiels et autres « points fixes », a expliqué le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

Cette initiative annoncée par le président Emmanuel Macron en Conseil des ministres permettra aux forces de l’ordre de se « concentrer sur les mouvements, sur le maintien et le rétablissement de l’ordre », a justifié Benjamin Griveaux.

Lire la suite

Les casseurs sont-ils devenus les auxiliaires du pouvoir politique ?

Lundi, 18 Mars, 2019 par Gérard Le Puill

On se pose effectivement la question. //RO

© Pierre Duriot

Contrairement au samedi précédent, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner n’a pu retourner en boîte de nuit samedi dernier pour terminer la soirée. En effet, le président de la République est rentré précipitamment de son week-end de ski à la Mongie pour tenir une réunion de crise après les violences imputables à des casseurs venus en grand nombre dans la manifestation parisienne des gilets jaunes. Dès hier matin, le Journal du Dimanche posait cette question : «  Le maintien de l’ordre a-t-il été déficient hier à Paris sur les Champs-Elysées ? ». Puis il donnait cette réponse dans la foulée : « Malgré la présence de quelques 5.000 policiers et gendarmes, la même scène s’est maintes fois répétée. Un groupe d’hommes masqués vêtus de noir s’extirpe du cortège des gilets jaunes. Il  s’attaque à la devanture d’un magasin et parfois se livre au pillage. Met le feu à un kiosque à journaux (…) Dans la plupart des cas, les casseurs extrêmement mobiles ont pu s’esquiver avant l’intervention des policiers et gendarmes », écrit Pascal Sceaux.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :