Discours presque imaginaire… par Pierre Duriot

Le 28 juillet 2020

Pour le gouvernement Castex, 43 membres et le compte n’est pas encore bon… Il en reste à venir. Les derniers potes à caser.

Discours presque imaginaire… Mes chers compatriotes, l’heure est grave. Nous avons, avec la crise sanitaire, explosé tous les chiffres. Le niveau d’endettement, le nombre de chômeurs, les déficits publics, le nombre des faillites, sont à la hausse.

Lire la suite

En pleine crise sanitaire, la France a brûlé des millions de masques…

Le 07 mai 2020

Ce sont des révélations, à peine croyable faites par Le Monde cet après-midi dans une enquête réalisée par les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme. Les journalistes révèlent en une de quotidien que en pleine crise du Covid-19, alors que la France est confinée, les conseillers du premier ministre, Edouard Philippe, ont découvert, consternés, que depuis plusieurs semaines, des millions de masques issus des réserves étatiques, dont une part non négligeable était sans doute utilisable, sont consciencieusement brûlés… Matignon fait aussitôt stopper le processus de destruction…

Lire la suite

AUTO AMNISTIE PRÉVENTIVE DE LA MACRONIE : TECHNIQUE DU COUP D’ÉPONGE

– Régis de Castelnau – Vu Du Droit

Il est un devoir de s’opposer à cette scandaleuse manipulation. Qui est aussi un aveu : celui que les plaintes des victimes qui viennent et qui viendront sont fondées. //RDC

Comme chacun sait, face à l’impréparation et au manque de maîtrise de l’État dans le déconfinement, le gouvernement a décidé de faire appel aux maires. En particulier pour une rentrée scolaire ingérable à laquelle les communes seront nécessairement associées puisqu’elles ont la mission de fournir les moyens matériels au service public de l’éducation nationale pour les écoles primaires. Beaucoup d’élus ont simplement refusé, et d’autres ont manifesté la crainte que leur responsabilité pénale soit mise en cause.

Alors, certains ont imaginé une entourloupe afin de mettre à l’abri les amis exposés. En s’emparant de la légitime et réelle inquiétude d’un certain nombre de maires et d’élus locaux face à la décision passablement irresponsable de la rentrée scolaire le 11 mai. Ils ont imaginé une procédure afin de faire voter par le Parlement une loi que l’on ne peut qualifier autrement que de « loi d’amnistie préventive ».

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :