La prochaine guerre mondiale sera cybernétique

Le 30 octobre, 2016 – Ecrit par Jean-Paul Betbeze « Rien n’arrive au hasard, surtout pas les attaques informatiques, moins encore les massives. Ce 21 octobre 2016, une énorme attaque a paralysé une partie du Web américain, pourtant son sanctuaire. Elle a duré plus de douze heures. Du jamais vu. » //J-PB Une première vague se déclenche … Lire la suite

Oups! Une guerre mondiale…

Par Dmitry Orlov – Le 11 octobre 2016  Source Club Orlov – Le Saker Francophone   Depuis la semaine dernière, je reçois des flux réguliers de courriels exigeant de savoir si une guerre nucléaire totale est sur le point d’éclater entre les États-Unis et la Russie. Je regarde la situation se développer plus ou moins attentivement, … Lire la suite

Syrie… vers une guerre mondiale ou un accord secret a-t-il déjà été passé ?

Par Maurice Duclos, le 15 février 2016

Le Colonel 2.0

 

 

La situation sur zone suscite en effet des inquiétudes. Pour ce qui concerne LC2.0, je déteste évoquer une éventuelle Troisième guerre mondiale en préparation car cette affirmation à longueur de journée est très anxiogène et non justifiée à ce stade. On y pense et c’est déjà trop. C’est dire que ce monde est dangereux. Je remercie vivement Maurice Duclos pour cet article en exclusivité pour Le Colonel 2.0 qui nous permet de faire le point sur cette situation internationale « encore sous contrôle » des malades qui dirigent le monde. //RO

 

La situation en Syrie commence à devenir bien plus complexe et engageante pour les sponsors des parties prenantes…

L’intervention russe a permis à Bachar Al Assad de reprendre l’ascendant sur les rebelles, de reconquérir Homs, sécuriser la banlieue de Damas et les pays Aléoutes et d’être en passe de reconquérir la seconde ville du pays Alep.
La perte d’Alep pour les rebelles sonnera le glas des rebellions quelle qu’elles soient, et pour l’état islamique, un repli sur Raqqa et à terme la perte de ses positions en Syrie.
La panique a récemment obligé les familles des djihadistes présentes autour d’Alep à refluer vers la Turquie (les fameux 40 000 « réfugiés » venu d’Alep que la Turquie bloque à sa frontière…).

A la « porte de la Paix », les réfugiés d’Alep fuient l’enfer Le Monde | 10.02.2016

Sans aide extérieur, les rebelles sont donc appelés à être vaincus à plus ou moins long terme, comme il y a quelques mois Bachar Al Assad était en position de perdre Damas sans intervention russe…

C’est donc aux sponsors des rebelles de choisir entre intervenir militairement sur Syrie ou abandonner les rebelles.
L’Arabie Saoudite, le Qatar, les Emirats arabes unis, la Turquie ont déjà indiqué qu’ils comptaient envoyer des troupes en Syrie… pour combattre l’état islamique.
Cet objectif n’est qu’un objectif de communication pour justifier l’envoi de troupes en Syrie, ces pays ont financé, formé, armé les rebelles et djihadistes, on voit mal pour quelle raison, ils iraient aujourd’hui détruire ce qu’ils ont mis 4 ans à construire.
Il n’y a donc que deux solutions :

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :