« Ce projet d’élimination de l’âme arménienne que j’ai vu au Haut-Karabakh »

« Paix honteuse s’il en est, véritable accord du Munich arménien, ce traité a été extorqué au gouvernement d’Erevan alors même que tout a été fait pour le mettre dans une situation qui ne lui laissait pas d’autre choix. »

Présent en Arménie depuis trois jours, j’ai pu me rendre compte de la réalité d’une guerre dans laquelle Azéris, Turcs et Djihadistes sont mobilisés afin de prendre possession du Haut-Karabakh. Si je dis prendre possession c’est bien parce que le but de cette agression n’est autre que l’élimination de l’âme arménienne dans le Haut-Karabakh. Il ne s’agit en rien pour Bakou d’établir une souveraineté en se basant sur les frontières de 1921 décidées par Staline, frontières qui sont mortes avec l’URSS et la première guerre du Haut-Karabakh ; ce dont il s’agit aujourd’hui en réalité c’est de savoir si les 150 000 Arméniens qui vivent depuis un quart de siècle dans la République Artsakh sont condamnés à disparaître et à errer, si les lieux de vie et d’identité arménienne, ses églises et ses monastères, son site historique de Tigranakert sont voués à être rayés de la carte…

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :