« Ils ne se sentent plus pisser ».

Le titre original du billet est : Le « texte » Castex : non ce n’était pas un canular mais une révélation supplémentaire de la très grave psycho-pathologie affectant le pouvoir

Par Michel Janva le 23 décembre 2020

Beaucoup n’en croyaient pas leurs yeux ou leurs oreilles à la lecture ou à l’écoute du texte Castex, de ce dernier mardi, d’auto-attribution de tous les pouvoirs sur la plus élémentaire, la plus fondamentale des libertés, celle de se déplacer.

Yves Daoudal a excellemment résumé la psychologie gouvernementale par la populaire expression : « Ils ne se sentent plus pisser ». Oui, ils sont emportés par la frénétique jouissance à la perspective de pouvoir intimer à quiconque le refus de circuler selon que la personne dispose ou non d’un certificat de vaccination ou d’un test de dépistage !

Les psychiatres peuvent analyser cela en termes de « paranoïa », de « perversion narcissique ». Les non initiés se contenteront de parler d’enivrement du pouvoir, de délire autoritaire.

Lire la suite

Le « pantain » de la République

Vous avez aimé (ou pas) « la putain de la République »… vous allez détester « le pantain de la République ».

Worse And Worse ou, si vous préférez, de pire en pire. Avec Jean Castex, de fait, on tombe de Charybde en Scylla. Notre premier ministre, à la fois guignol, pantin et fou du roi ne pouvait pas prendre pire décision que celle d’interdire certains rayons des grandes surfaces pour faire plaisir à une poignée de chouineurs de la République. Un choix, une décision « perdant-perdant » comme d’habitude.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :