[Tribune] Julien Aubert : “Confinement : Liberté, égalité, fraternité, j’écris ton nom”

On ne peut qu’être d’accord avec Julien Aubert qui, je le reconnais, sort du lot de celles et ceux qui restent ancrés à droite. //RO

Le reconfinement qui a été proposé aux Français mercredi 28 octobre par la voix du Président de la République est voué à l’échec, pour deux raisons. La première des raisons réside dans le fait qu’il n’a de confinement que le nom. C’est un gros couvre-feu à trous qui vise essentiellement les jeunes et la convivialité. En réalité, les exceptions sont tellement multiples que les interactions sociales vont se perpétuer. Je crains fortement que, dans dix jours, lorsque vous constaterez qu’il n’a en rien enrayé la courbe de progression de la maladie, vous ne soyez obligés d’imposer un confinement total qui débordera sur le mois de décembre et dévastera toute l’économie marchande. Cette prévision n’est pas une prédiction, et l’on pourrait en débattre. Je souhaite me tromper.

Valeurs Actuelles

Lire la suite

« Racisés » ou pas, beaucoup de Français ont peur de ce qu’est devenue la police

Baptiste G. – Le 30 mai 2020 – Le HuffingtonPost

Cependant, une poignée d’élus de la République en mal de reconnaissance et au prétexte de mieux protéger les membres des FDO et leurs familles d’éventuelles représailles bien rares, s’est mis en tête de présenter au vote des députés une proposition de loi emmenée par le député Éric Ciotti qui prévoit 15 000 euros d’amende pour toute personne diffusant des images des forces de l’ordre en activité. Autant dire un blanc-seing à encore plus de violences policières et d’impunité. Adieu les images en direct et/ou captives, il faudra « flouter » les visages des FDO. Une belle trouvaille soutenue également par le député Julien Aubert, entres autres, car il va sans dire que vous et moi, nous maitrisons parfaitement le floutage des visages des FDO dans ce genre situation. Autant dire qu’avec 15 000 euros d’amende à la clé, peu de citoyens se risqueront à diffuser des images de violences policières ne correspondant pas à la loi scélérate de Ciotti et consorts du micro parti Les Républicains. Il faut bien exister n’est-il pas ? Y compris si c’est le peuple qui trinque. J’en appelle donc à manifester votre refus de voir cette loi votée par la chambre basse en partageant mon billet et ce texte autant que faire se peut. Par avance merci. //RO

J’ai lu dans Le HuffPost la tribune du policier Grégory Joron en réaction aux déclarations de Camélia Jordana et intitulée: “Nous, policiers, nous sentons haïs et ‘massacrés’.” Je suis un simple citoyen français, je suis blanc, et j’aimerais lui dire à mon tour ce que je ressens.

Depuis plusieurs mois je vois les violences policières à la télé et les forces de l’ordre se plaindre d’une haine anti-flics.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :