Gilet jaune blessé à Bordeaux : une reconstitution du Monde.fr confirme le tir de LBD en pleine tête

Par Maïté Koda – Publié le 17/10/2019 – Le Monde

Le 12 janvier, Olivier Beziade, 47 ans s’écroule dans la rue, face contre sol, rue de la Maison Daurade à Bordeaux. Quelques secondes plus tôt, les gendarmes avaient chargé des Gilets jaunes qui manifestaient entre la rue Sainte-Catherine et la place de la Comédie. Grièvement blessé à la tête, victime d’une hémorragie cérébrale, Olivier Beziade est plongé dans un coma artificiel pendant plusieurs jours. 

Analyse de centaines d’images

Que s’est-il passé ? Comment ce pompier volontaire de Bazas, père de trois enfants et venu manifester avec sa femme a pu se retrouver entre la vie et la mort en l’espace de quelques secondes ? 
Une reconstitution en vidéo du Monde.fr retrace le déroulé des quelques minutes précédant sa chute au sol. Un travail d’enquête minutieux, s’appuyant sur des dizaines de témoignages et des centaines d’images, qui modélise en 3D le parcours des manifestants. 

Lire la suite

« Gilets jaunes », « lycéens » ou simples « passants » : la vie d’après des éborgnés

Publié le 04 avril 2019 – Mis à jour le 18 avril 2019 – AFP

© Pierre Duriot

Des vies « gâchées« , de l’incompréhension ou de la colère : pendant deux mois, l’AFP a recueilli le témoignage de 15 « gilets jaunes » mais aussi de « passants » ou « lycéens » grièvement blessés à l’oeil au cours des manifestations des derniers mois, au coeur des accusations de violences contre les forces de l’ordre.

A l’instar de Jérôme Rodrigues, l’une des têtes d’affiche des « gilets jaunes », les regards mutilés de Vanessa, Patrick ou Alexandre ont été érigés en symbole des « violences policières ». 23 personnes ont affirmé avoir perdu leur oeil depuis novembre, selon les recensements faits par le journaliste indépendant David Dufresne et son projet « Allô place Beauvau ? » ou par le collectif militant « Désarmons-les ».

L’AFP a pu obtenir le témoignage de 15 de ces éborgnés, tandis que 8 ont décliné -leurs noms sont grisés dans notre tableau récapitulatif, au bas de cette infographie- (cliquez sur les noms en bleu pour en savoir plus). 

Ils sont 21 hommes et 2 femmes, âgés de 14 à 59 ans, blessés à Paris, Bordeaux, Toulouse, La Réunion… Souvent, ce sont des « gilets jaunes » revendiqués, parfois des « lycéens » ou de simple « passants« , contestant tout lien avec le mouvement.

Lire la suite

Minute cynique… de Pierre Duriot

Depuis le 17 novembre, les lanceurs de balles de défense, fabriqués en Suisse par l’entreprise B&T AG, ont été utilisés pour un total de 9.228 tirs, il est vrai pour 37 924 manifestations, a indiqué une représentante du ministère de l’Intérieur, mercredi 30 janvier.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :