Larcher: les LR ayant dîné avec Maréchal se sont mis «en dehors des valeurs» de leur parti

  • Par  Le Figaro avec AFP – Publié le 27/06/2019 à 21:32

« Les valeurs de leur parti ». Quelles valeurs pour quel parti. Un parti rance et rassis, à l’image de Gérard Larcher qui ferait bien de raccrocher. //RO

© D’après l’oeuvre de Pierre Duriot

Gérard Larcher, président LR du Sénat, a affirmé que les élus Les Républicains qui ont déjeuné mardi avec Marion Maréchal s’étaient mis «en dehors» de leur parti, jeudi sur LCI. «J’ai toujours dit qu’il devait y avoir une cloison étanche entre nous et le Rassemblement national. Qu’on le veuille ou non, (ce dîner), c’est une brèche», a affirmé Gérard Larcher.

Lire la suite

Avant 2022, 2020 : ces maires LR qui voient en Macron leur assurance-vie

Frédéric Sirgant – Le 08 juin 2019 – Boulevard Voltaire

En ce qui me concerne, je parlerais plutôt d’assurance-survie. //RO

© D’après l’oeuvre de Pierre Duriot

Dans mes cours d’histoire au lycée, on m’avait appris qu’avant la guerre des tranchées, il y avait eu « la course à la mer ». En ce moment, dans la recomposition politique installée par Emmanuel Macron à son profit, c’est à « la course au maire » que l’on assiste. LR s’étant effondré, Valérie Pécresse l’ayant quitté car « démonétisé » (beau mot qui dit bien pourquoi elle y était), bien des maires LR qui tiennent à leur fauteuil se tournent donc vers le parti du Président qui est arrivé en tête dans leur ville. Opportunistes, girouettes : ils ne seront ni les premiers ni les derniers. Et, comme toujours dans cette position, ils nous assènent une argumentation à la sincérité touchante.

Lire la suite

« On n’est pas le Vatican » : le député LR Julien Aubert veut un congrès et une élection pour désigner le successeur de Laurent Wauquiez

Le 03/06/2019 – France Info

« Selon Julien Aubert, la démission de Laurent Wauquiez ne suffira pas à résoudre la crise que traverse le parti. « Ceux qui pensent que le départ de Laurent Wauquiez règle tous les problèmes des Républicains se trompent. Notre déclin a débuté à partir de la défaite de Nicolas Sarkozy. Ça s’est traduit par le départ d’une partie de l’électorat populaire puis d’une partie de l’électorat aisé. » Je suis sur la même longueur d’onde que Julien Aubert, à savoir que la démission de Laurent Wauquiez ne suffira pas à maintenir en vie Les Républicains. La mort de ce parti est, pour ce qui me concerne, actée. //RO

© D’après l’oeuvre de Pierre Duriot

Julien Aubert, vice-président du groupe Les Républicains à l’Assemblée, réagit à la démission de Laurent Wauquiez de la présidence du parti.

« C’est le genre de décision qu’on prend seul, en famille, devant son miroir… » Julien Aubert, député LR du Vaucluse et membre de la commission des finances, a réagi sur franceinfo à l’annonce de la démission de Laurent Wauquiez de la tête des Républicains, dimanche 2 juin. « Je pense que Laurent Wauquiez a pris une décision qui l’honore et qui est responsable », a d’abord estimé le député, « parce qu’elle permet pour cette semaine qui s’annonçait comme très chaotique, de se concentrer sur les vrais sujets et pas sur les questions de personnes. »

Pour Julien Aubert, Les Républicains doivent s’en tenir à leurs statuts. « Je souhaite l’application des statuts, c’est-à-dire article 25, alinéa 5 : en cas de démission ou d’empêchement du président c’est le vice-président délégué, Jean Leonetti, qui doit réunir un congrès pour convoquer une élection. »  Il appelle à convoquer une nouvelle élection rapidement : « Le bon timing serait l’automne », à condition de « passer par un système très simple, qui s’appelle la démocratie ».

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :