Liberté d’expression des militaires : hypocrisie, obsolescence ou arbitraire politique ?

« Qu’un chef d’état major des armées tombe dans ce piège médiatique est plutôt désolant, surtout qu’il en rajoute inutilement et dit des choses manifestement fausses ».

Les trois, mon général ! C’est ce que nous pourrions répondre au général d’armée Lecointre, chef d’état-major des armées, qui vient de s’exprimer au sujet de la tribune signée par plus de 15 000 militaires à la retraite, dont une trentaine de généraux (2S).

Nous ne saurons jamais si le général Lecointre a reçu l’ordre de s’exprimer ainsi dans les médias ou s’il s’agit de sa propre initiative. La deuxième hypothèse risque de ne pas être très appréciée par les militaires d’active quand on sait que, selon ce sondage58% des Français approuvent cette tribune et que plus de 70% estiment qu’il existe bel et bien un délitement de la société française. Chacun se souvient de la magnifique haie d’honneur dont avait bénéficié son prédécesseur, le général Pierre de Villiers, lors de son départ de Balard.

En général, les militaires d’active n’aiment que l’on agresse injustement les leurs, qu’ils soient d’active ou en retraite. Et encore moins, lorsque cela se fait sur ordre des politiques pour de basses raisons politiciennes… Chacun aura compris que les sorties médiatiques coordonnées des différents ministres (“quarteron de généraux en charentaises”, “bruit de bottes”, “putsch” etc…) ne sert qu’à donner des signaux à l’électorat de gauche pour 2022 en vue d’un front républicain qui fait de moins en moins recette.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :