Meurtre d’Alban Gervaise : pas d’hommage national 

Par Marie de Greef-Madelin – Publié le 6 juin 2022 – Valeurs Actuelles

« Tout a été fait pour que la médiasphère ne s’empare pas d’un sujet qui serait au crédit de l’extrême droite », ajoute un militaire pour qui « le gouvernement ne veut plus entendre parler de terrorisme et encore moins dans une ville devenue le porte étendard de l’islamisme en France ».

Le médecin en chef Alban Gervaise, qui avait été fait chevalier de l’ordre national du Mérite le 22 avril, décoré de la médaille d’honneur du Service de Santé des armées, était un homme courageux. Pas seulement dans l’exercice de ses fonctions, comme radiologue praticien professeur agrégé depuis 2020, et comme belle figure d’officier au service de la France pendant vingt-deux ans. Mais aussi lorsqu’il a été égorgé de dix coups de couteaux par Mohammed L., le 10 mai, alors qu’il venait chercher ses deux enfants de 7 et 3 ans à la sortie de l’école et qu’il a voulu les préserver. 

Lire la suite

Assassinat de Victorine : un homme, présenté par les médias comme un “père de famille”, en garde à vue

Par Michel Janva le 15 octobre 2020

À toutes fins utiles, je rappelle que « La Réunion », département de naissance de ce jeune homme, est un département français et que l’homme qui a reconnu les faits en garde à vue est donc Français. Mon fils, né à Saint-Denis – Réunion- 974 est blanc de peau tandis que ma bru, née elle aussi à La Réunion mais de parents français et malgache est de couleur, très jolie au demeurant, café-au-lait. Pour celles et ceux qui l’ignoreraient, il existe bien en France, qu’elle soit hexagonale ou ultramarine, des Français de couleurs différentes. Un meurtrier reste un meurtrier quelle que soit la couleur de sa peau. Et rien ne peut l’excuser. //RO

Un homme de 25 ans a été interpellé et a avoué le meurtre de Victorine Dartois, 18 ans, dont le corps sans vie avait été retrouvé dans une commune de l’Isère, fin septembre.

Mercredi matin, il a été transporté par les enquêteurs sur les lieux de la disparition de la jeune femme, près du stade de Villefontaine, pendant près d’1h30, le temps de vérifier certains éléments de ses déclarations. Cet homme est un chauffeur-livreur de 25 ans, jeune père de famille, père d’un garçon de moins d’un an. Il vivait avec sa femme, non loin de chez Victorine, à 800 mètres à vol d’oiseau.

Lire la suite

Agression d’un chauffeur de bus à Bayonne: « Les auteurs des faits, ces animaux, il faut les enfermer et ne pas les relâcher! »

Le 09 juillet 2020 – RMC-BFMTV

Je suis bien d’accord sur les termes employés pour qualifier les meurtriers de Philippe Monguillot. Un meurtre abominable pour lequel je n’ai pas vu de genoux au sol. Mise à part une fort solennelle marche blanche. De quelle couleur faut-il être pour qu’un abominable meurtre comme celui de Philippe Monguillot fasse le tour du monde et des chaines de télévisions non-stop. Je pose juste une question… //RO

Une marche blanche a rassemblé mercredi soir à Bayonne près de 6000 personnes pour dénoncer l’agression de Philippe Monguillot. Ce chauffeur de bus de 59 ans se trouve en état de mort cérébrale après avoir été frappé par des passagers qui auraient refusé de porter un masque dans le bus dimanche soir.

Son agression a provoqué une vive émotion un peu partout en France. A 19h30 mercredi, les chauffeurs de transports en commun de tout le pays ont rendu hommage à la victime. Sa femme et ses trois filles demandent désormais que justice soit rendue:

« Je vais me battre jusqu’au bout. J’ai la force en moi, j’ai la colère et je vais y aller. Je n’ai pas peur, la justice va être avec moi et la justice va m’aider à venger mon époux. Je lui ai promis, je lui ai dit dans l’oreille: ‘Je vais te venger’ et je le ferais », a assuré son épouse mercredi lors de la marche blanche.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :