Michel Barnier: l’Elysée vaut bien un «Frexit»

La véritable question est : pourquoi se tirer ainsi une balle dans le pied, sauf à vouloir saborder volontairement sa candidature… pour céder sa place, sans avoir l’air de la céder, à un autre impétrant à l’Élysée ? //RO

Michel Barnier démontre qu’il est bel et bien un homme sans conviction, mû seulement par son insatiable appétit de pouvoir. Celui qui fut deux fois commissaire européen, ministre des Affaires étrangères chargé de mener la bataille désespérée du Traité constitutionnel européen ou encore négociateur du Brexit, celui qui proclamait sans cesse son indéfectible foi européenne, se découvre souverainiste, à l’occasion de son retour sur la scène politique hexagonale où il ambitionne d’obtenir l’investiture LR pour la présidentielle, au point de caresser l’idée d’un «Frexit» qui ne dit pas son nom.

Jeudi, un tweet du compte officiel des Républicains cite un extrait du discours que l’ex-Monsieur Brexit a prononcé lors de la rentrée des députés LR : «Il faut retrouver notre souveraineté juridique pour ne plus être soumis aux arrêts de la CJUE (Cour de justice de l’Union européenne) ou de la CEDH (Cour européenne des droits de l’Homme). Nous proposerons un référendum au mois de septembre sur la question de l’immigration.» En clair, il remet en cause, tout comme les ultraconservateurs polonais ou la cour constitutionnelle allemande, la supériorité du droit européen sur les droits nationaux. Il faudra six heures au candidat à la candidature, et une avalanche de réactions indignées pour préciser que la citation était maladroite : «Restons calmes ! Pour éviter toute polémique inutile et comme je l’ai toujours dit très précisément, ma proposition de ‘‘bouclier constitutionnel’’ ne s’appliquera qu’à la politique migratoire.» Le tweet d’origine a même été effacé.

Lire la suite

Banques, la spoliation des déposants est décidée, un accord historique ! (B. Bertez)

    On se plaint de la gauche, la droite ne vaut guère mieux. Bonnets blancs et blancs bonnets pour nous plumer! Lisez ce qui suit //Régis Ollivier …………….. « Dans la plus grande opacité, sans tambour, sans trompette, les fonctionnaires européens viennent d’instituer la possibilité et même l’obligation de spolier les déposants auprès des banques … Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :