La défense déjà malmenée dans la présidentielle (actualisé 1)

Par Jean-Marc Tanguy – Le 11 janvier 2022

« D’autres militaires, d’active ou du 2S sont d’ores et déjà inscrits, voire très actifs dans les différentes écuries. Ils semblent nombreux chez Zemmour, attirés par un discours séductif. Mais pour l’instant relativement vide de propositions dans la défense. » //JMT J’en entends même qui disent « ils nous emmerdent ces militaires ». Si, si… je vous l’assure. //RO

C’est sans doute la réforme que la minarm aurait dû mettre sur le haut de la pile. Hier, le minarm reconnaissait que le statut des 2S (ou de la campagne présidentielle?) avait ses « zones grises » et qu’il faudrait se pencher sur le sujet. Qui s’en chargera  ? Un vieux serpent de mer, comme la réforme de la chaîne communication des armées. Trop tard pour s’y mettre, aussi près de la présidentielle !

Car ce n’est pourtant pas la première fois pourtant que les problèmes se posent. De l’obligation de neutralité des 2S, des consignes de neutralité et de discrétion des candidats à la présidentielle lors de leurs visites dans les unités militaires. Mais cette fois, le minarm, et le président lui-même sont bien ennuyés par ces acteurs bien turbulents, qui ne suivent pas les consignes données et les règles.

Lire la suite

Des armes françaises sont bien utilisées au Yémen, selon une note « Confidentiel Défense »

Cellule investigation de Radio France – Benoît Collombat – Le 15 avril 2019

L’enquête de Disclose est publiée sur le site Made in France. Disclose est un média d’investigation à but non lucratif dont la cellule investigation de Radio France est partenaire.

© Pierre Duriot

« Je n’ai pas connaissance du fait que des armes [françaises] soient utilisées directement au Yémen », affirmait la ministre des Armées, Florence Parly le 20 janvier 2019, sur France Inter. Et pourtant : elles sont présentes sur terre, sur mer et dans les airs, si l’on en croit un rapport de 15 pages classé « confidentiel Défense » de la Direction du renseignement militaire (DRM), daté du 25 septembre 2018, révélé par Disclose en partenariat avec la cellule investigation de Radio France.

Ce document précise que des armes françaises vendues à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, sont bien utilisées dans la guerre que mènent les deux pays au Yémen, contre les rebelles houthis, une minorité chiite soutenue par l’Iran.

Chars Leclerc, obus flèche, Mirage 2000-9, radar Cobra, blindés Aravis, hélicoptères Cougar et Dauphin, frégates de classe Makkah, corvette lance-missiles de classe Baynunah ou canons Caesar : dans cette note, le renseignement militaire français établit une liste détaillée de l’armement fourni aux Saoudiens et aux Émiriens qui serait impliqué dans le conflit.

Lire la suite

Les militaires peuvent désormais changer d’identité de genre

Par l’Essor de la Gendarmerie Nationale Le 4 septembre 2018   Trop vieux con pour commenter. //RO       Capture d’écran     Une plaquette récente du Ministère des armées (secrétariat général de l’administration SGA) est diffusée sur le site intranet ( SGA Connect) du ministère pour informer les militaires qu’il est possible dans … Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :