Ukraine : centrale nucléaire de Zaporojie

Le 06 mars 2022 – Stratediplo

Irréfutable depuis l’extinction de toutes les sources d’information russes à l’ouest du rideau de presse, la propagande anti-russe dans le monde ex-libre accuse bruyamment la Russie d’avoir tenté le 4 mars dans la nuit de détruire la centrale nucléaire de Zaporojie, la plus grande d’Europe, dans un but qu’elle ne peut évidemment pas rationnellement expliquer.

Pour mémoire la sécurisation de la quinzaine de centrales nucléaires ukrainiennes était l’une des priorités du gouvernement russe dès le début de l’intervention. La zone de Tchernobyl est protégée conjointement par une unité ukrainienne et une unité russe depuis le 26 février, la zone de Zaporojie est sous le contrôle de l’armée russe depuis le 28 après la fuite désordonnée de l’unité ukrainienne locale.

Le ministère russe de la défense a annoncé qu’un commando ennemi infiltré dans le voisinage immédiat de la centrale nucléaire avait ouvert le feu « vers 2h00 » (3h00 locales) sur une patrouille russe, laquelle avait riposté. Les premières informations venues du terrain évoquaient un départ de feu dû soit à l’utilisation de munitions éclairantes, soit à un incendie provoqué intentionnellement par ledit commando pour couvrir sa fuite. Les images ultérieures du bâtiment, des fenêtres duquel cet élément avait ouvert le feu, laissent supposer que la riposte n’a impliqué que les armes d’infanterie de la patrouille prise à partie.

Lire la suite

150 nouveaux réacteurs: la Chine mise gros, très gros sur le nucléaire

Pendant ce temps là, en France, une poignée de Talibans vert met en péril l’avenir énergétique de la France . 

Le pays compte ainsi bâtir plus de 150 nouveaux réacteurs dans les quinze prochaines années –plus que le reste du monde les trente-cinq précédentes. Le plan devrait coûter au pays la bagatelle de 380 milliards d’euros, avec l’objectif annoncé de produire 200 gigawatts d’ici 2035, soit, comme le calcule Bloomberg, de quoi alimenter l’équivalent d’une douzaine de mégalopoles comme Pékin.

Selon les autorités chinoises, ce parc atomique serait à même d’éviter l’émission de 1,5 milliard de tonnes de CO2, plus que ce que produisent chaque année les activités de la France, de l’Allemagne, du Royaume-Uni et de l’Espagne réunis.

Lire la suite

Nucléaire : la guerre secrète pour l’indépendance française

Par Natacha Polony – Publié le 27/05/2021 à 11:50

Alors que la crise du coronavirus a démontré le risque majeur pour la France de perdre toute capacité d’action et toute autonomie véritable dans les domaines de l’industrie, de l’alimentation, de la recherche… on est ravi de constater que les débats se concentrent sur des sujets aussi cruciaux que le retour de Karim Benzema en équipe de France de footballou les plaintes en diffamation de Gérald Darmanin contre Audrey Pulvaret réciproquement. Le sens de l’essentiel.

Il y aurait pourtant, pour qui voudrait s’y pencher, matière à informer les Français sur des enjeux qui détermineront leur vie dans les décennies à venir. Les discussions ont lieu, comme souvent, dans les couloirs de la Commission européenne à Bruxelles comme dans ceux du ministère des Finances, à Bercy, le plus loin possible des citoyens. Et la question, comme trop souvent, est de savoir si la France va renoncer à l’indépendance, à la protection de ses savoir-faire et au maintien d’un service public qui bénéficie aux usagers pour un prix acceptable. On parle investissements, écologie, production… bref, il faut clarifier, expliquer, informer, et ça, c’est beaucoup plus fatigant qu’un débat sur le rappeur qui chante la Marseillaise.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :