Le Siècle, repaire d’Olivier Duhamel et de ministres macroniens

Avec la chute du monstre médiatique, politique et autre Olivier Duhamelaccusé d’actes de pédophilie sur son beau-fils « Victor » Kouchner, se trouve au centre du scandale un cercle très fermé et très prisé d’une intelligentsia de gauche, bobo radicale-chic, vivant dans l’entre-soi  et donneuse de leçons de morale au petit peuple de France,  ces « sans-dents « , « ces gens qui ne sont rien »,  qui n‘ont rien compris aux délices du « vivre-ensemble »  ni ne collaborent à la « start-up nation ».

Nous voulons parler du Siècle, ce club « élitiste » dont Duhamel était président avant de devoir démissionner suite au livre choc de Camille Kouchner, la fille de sa femme, la défunte Evelyne Pisier, la maîtresse de Castro avant d’être l’épouse de Bernard Kouchner, avant de s’éprendre de Duhamel qui lui s’était entiché de son jeune fils de 12-13 ans « Victor » Kouchner… 

Lire la suite

LES VACANCES CHEZ LES SOCIAUX-PÉDOCRATES

Nous ne pouvons que vous recommander le livre « La familia grande », de Camille Kouchner, déjà évoqué par notre confrère Gabriel Robin. Vu son contenu nous avons néanmoins décidé d’y revenir, elle y décrit parfaitement les relations incestueuses qui ont marquées sa jeunesse. Relations incestueuses au sens propre avec le viol de son frère par son beau-père, ponte de la gauche germanopratine. Mais aussi au sens figuré par les relations croisées qu’ont les protagonistes adultes du récit. Ainsi, le lecteur découvre ébahi un petit monde de grands bourgeois d’extrême-gauche qui passent sans aucun scrupules et en quelques années de Castro et Mao aux entreprises du CAC40 et aux postes dans les ministères de François Mitterrand.

Lire la suite

Affaire Duhamel : des réseaux de pouvoir ? Vraiment ?

Par Natacha Polony – Publié le 14/01/2021 à 14:27

Je n’ose dire que même les draps s’en souviennent car en lisant entre les lignes, tout s’éclaire en effet. //RO

Même les moquettes moelleuses des palais de la République peinent à étouffer les piétinements agités de ce petit monde qui, tout à coup, s’affole parce qu’un de ses plus éminents représentants vient d’être précipité de la roche Tarpéienne. Olivier Duhamel a démissionné de toutes ses fonctions, et, soudainement, les médias s’aperçoivent qu’il en exerçait d’innombrables. Un tel cumul ne dérangeait pourtant personne jusqu’à présent. Pas plus que les « amitiés » qui se lient depuis des décennies dans des sphères où toute pensée divergente vaut procès en illégitimité. La dénonciation des réseaux de pouvoir et de l’endogamie entre haute administration, dirigeants politiques, patrons du CAC 40 et milieux d’affaires se voyait même taxée de complotisme, nouvelle dénomination de la « dérive fasciste ».

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :