Olivier Véran au cœur du délire sanitaire

Cet homme est un pur produit psycho-rigide du socialisme. C’est tout dire.

Qu’on le veuille ou non un ministre de la Santé doit assumer les décisions prises dans un contexte sanitaire donné, que ces décisions lui aient été soufflées par des experts et avalisées par le pouvoir au-dessus de lui. Il faut donc estimer qu’Olivier Véran, est bien le maître d’œuvre de la politique face à l’épidémie de covid-19.

Il l’a prise en main dès le début et a affirmé d’emblée son autorité à l’origine des mesures qui n’ont cessé d’affluer depuis mars dernier, qu’il s’agisse du confinement initial puis des diktats de plus en plus restrictifs assénés ces derniers temps en réponse à une soi-disant virose renaissante.

On peut donc dire que la chape de plomb qui pèse depuis sur la population, l’atmosphère anxiogène omniprésente, la diffusion d’une version tragique de l’épidémie, la dérive autoritaire de l’action publique, toute cette nouvelle physionomie du pays, Olivier Véran l’a instaurée, en a été l’instigateur, certes pas unique mais cependant en première ligne.

Lire la suite

La région parisienne pourrait passer en alerte maximale dès lundi annonce Olivier Véran

Publié le 02 octobre 2020

Faites comme moi… j’ai lu « passera » en lieu et place de « pourrait passer » car Véran est un pervers de la communication. À vos pates et rouleaux de PQ. C’est à nouveau la guerre.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a tenu un nouveau point hebdomadaire sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en France, depuis l’hôpital Bichat de l’AP-HP à Paris. Il a indiqué que la région parisienne pourrait passer en alerte maximale dès lundi.

Lire la suite

Olivier Véran veut vous forcer à être solidaires ! Ou le totalitarisme assumé du ministre des SS*

Publié le 27 septembre 2020

« On ne peut pas imposer aux gens de prendre soin d’eux malgré eux. Mais on peut imposer aux gens de prendre soin des autres malgré eux ». La solidarité forcée c’est comme dans l’Union européenne avec les quotas de migrants. Mais c’est un autre sujet.

*ministre des Solidarités et de la Santé

En quelques mots, tout est dit. Notre système français tout entier est contenu dans cette expression : « On peut imposer aux gens de prendre soin des autres malgré eux ».

Cette phrase ahurissante révèle à quel point le politique pense pouvoir faire entrer au chausse-pied les individus dans des cases : « on peut ». « On peut imposer ». « On peut imposer malgré » les gens.

Tout un programme de la part de politiciens dont on rappelle qu’ils ont été élus, donc ont été choisis pour représenter une partie de la population.

Une fois en place, plus question d’être au service des électeurs : il n’y a plus que la force et la coercition.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :