Tri des malades, solitude, aides-soignantes en détresse : les personnes âgées dans la tourmente

Par  Nicolas Clément – Publié le 23/03/2020 – Valeurs Actuelles

Depuis le début de l’épidémie, les seniors sont les premières victimes du COVID-19. Quelques jours après l’annonce du confinement général, la situation des plus vulnérables semble s’aggraver dangereusement. Pour faire face à ce nouveau défi, associations, paroisses et Ehpad sont sur le pied de guerre.

Mardi dernier, le personnel soignant des Ehpad adressait une lettre alarmante à Olivier Véran, ministre de la santé et des solidarités : « [Nos patients] sont assortis d’un taux de mortalité de près de 15%. Ce qui pourrait se traduire par près de 100 000 décès. » François Beaudonnet, premier journaliste à avoir relayé cette information, s’est exprimé sur le plateau du 19/20, afin de donner plus de précisions sur les demandes du personnel. Deux revendications majeures seront retenues lors de son allocution : l’urgente nécessité d’une livraison de masques de protection et la nécessité de prise en charge des résidents contaminés par l’hôpital.  

Lire la suite

Attention, les règles de sortie pendant le confinement ont changé

Web Figaro – Par Stéphanie ALEXANDRE – Publié le 24/03/2020

Face aux abus commis par les personnes qui ne respectent pas le confinement mis en place pour diminuer la transmission du virus Covid-19, le gouvernement renforce les restrictions de sortie.

Alors que l’épidémie de coronavirus – Covid 19 – progresse, nombre de Français continuent de se déplacer en outrepassant les règles de confinement (sortie sans motif permis, absence d’attestation, etc.) Et ce, malgré les amendes dont le montant a augmenté. Face à ces abus, le Premier ministre Édouard Philippe, a annoncé un durcissement des règles de sortie, sans officiellement prolonger la durée du confinement, fixée, pour l’instant, au 31 mars 2020.

Lire la suite

La France en pénurie de masques : aux origines des décisions d’État

Par Arnaud Mercier – 24/03/2020 – Le Point

« Le récit sera forcément un peu long, mais comprendre la généalogie de faits aussi graves exige un peu de temps, surtout si on veut ajouter des citations concrètes ». Comprendre l’incompréhensible est donc l’objectif de cette enquête en accès libre. Vous souhaitez être au coeur de ce qui s’annonce déjà comme étant un gigantesque scandale d’État ? Alors je vous en recommande vivement la lecture. //RO

ENQUÊTE. Ce récit chronologique, commençant en 2005, expose la succession des décisions officielles qui expliquent l’actuelle pénurie de masques de protection en France. Par Arnaud Mercier, Auteurs fondateurs The Conversation France

À l’heure de la polémique sanitaire interne à la pandémie – l’absence de masques de protection efficaces pour les soignants et pour le personnel indispensable afin de faire fonctionner l’économie du pays même en temps de crise -, il est essentiel de rétablir la chronologie des faits qui a conduit notre pays à se désarmer face au risque de pandémie.

Sans doute qu’après le retour à une ère de sécurité sanitaire, des commissions d’enquête vont se créer pour faire toute la lumière sur les faits. Avec des moyens d’investigation autres que les nôtres aujourd’hui. Mais déjà, la lecture complète de nombreux documents officiels publiés permet de rétablir une archéologie des choix de politique publique.

Pour faire ce travail, il faut se garder d’une approche simpliste, personnalisée, excessive et expiatoire. Pas simpliste et personnalisée, car on ne trouvera pas un texte signé un jour dans un bureau obscur par un ministre ou un haut fonctionnaire et qui aurait dit « maintenant plus de stocks de masques ». Pas excessive et expiatoire non plus, car il ne s’agit pas ici de chercher un bouc émissaire commode pour expier ce qui est plus vraisemblablement le fruit de fautes collectives.

La plupart des décisions ont été prises dans le cadre d’une chaîne de responsabilités partagées et nous conduisent à la situation actuelle, quand beaucoup parlent désormais de chaîne d’irresponsabilités.

Nous focaliserons notre attention uniquement sur la question de l’équipement de l’État en masques, à la fois en masques chirurgicaux réputés être suffisants pour les malades qui ne postillonnent pas ainsi à la face des autres, mais aussi en masques dits FFP2, qui garantissent une véritable barrière de protection faciale pour toutes les personnes exposées aux projections de gouttelettes porteuses de virus, à commencer par l’ensemble du corps médical.

Pour retracer cette généalogie d’une suite de décisions qui ont désarmé la France en masques face à une pandémie pourtant annoncée comme certaine dans le futur par de nombreux experts, nous suivrons un strict récit chronologique qui commence en 2005 avec un rapport parlementaire d’alerte sur les risques épidémiques présents et à venir qui oblige l’État français à s’organiser en conséquence, pour anticiper le pire, selon le célèbre adage : « gouverner c’est prévoir ».

Le récit sera forcément un peu long, mais comprendre la généalogie de faits aussi graves exige un peu de temps, surtout si on veut ajouter des citations concrètes.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :