Mélanie Lemée et Philippe Monguillot, victimes sacrifiées de l’ensauvagement français

Par Quentin Hoster – Publié le 10/07/2020 à 07:00 – Valeurs Actuelles

La gendarme tuée dans le Lot-et-Garonne, comme le chauffeur de bus, en état de mort cérébral à la suite de son agression à Bayonne, ont été victimes de voyous exemptés du savoir-vivre, au profit du “vivre-ensemble”. Derrière l’émotion nationale, un échec décennal, celui de l’assimilation.

Tous les oripeaux de la République sont convoqués. Fraîchement nommé ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin a rassemblé, ce 9 juillet, gendarmes de toute la France, officiels et élus de toutes obédiences. A la caserne Battesti de Mérignac, près de Bordeaux, siège de l’état-major régional de la gendarmerie nationale, Mélanie Lemée est décorée de la légion d’honneur, promue major à titre posthume. Le cercueil de la gendarme de 25 ans, tuée le 4 juillet dernier, près d’Agen, avance au morne rythme de la fanfare républicaine, sous les yeux de ses proches, réunis par dizaines. Injonction a été faite, à la rangée mitoyenne de caméras présentes, de ne pas filmer leur deuil.

Lire la suite

Agression d’un chauffeur de bus à Bayonne: « Les auteurs des faits, ces animaux, il faut les enfermer et ne pas les relâcher! »

Le 09 juillet 2020 – RMC-BFMTV

Je suis bien d’accord sur les termes employés pour qualifier les meurtriers de Philippe Monguillot. Un meurtre abominable pour lequel je n’ai pas vu de genoux au sol. Mise à part une fort solennelle marche blanche. De quelle couleur faut-il être pour qu’un abominable meurtre comme celui de Philippe Monguillot fasse le tour du monde et des chaines de télévisions non-stop. Je pose juste une question… //RO

Une marche blanche a rassemblé mercredi soir à Bayonne près de 6000 personnes pour dénoncer l’agression de Philippe Monguillot. Ce chauffeur de bus de 59 ans se trouve en état de mort cérébrale après avoir été frappé par des passagers qui auraient refusé de porter un masque dans le bus dimanche soir.

Son agression a provoqué une vive émotion un peu partout en France. A 19h30 mercredi, les chauffeurs de transports en commun de tout le pays ont rendu hommage à la victime. Sa femme et ses trois filles demandent désormais que justice soit rendue:

« Je vais me battre jusqu’au bout. J’ai la force en moi, j’ai la colère et je vais y aller. Je n’ai pas peur, la justice va être avec moi et la justice va m’aider à venger mon époux. Je lui ai promis, je lui ai dit dans l’oreille: ‘Je vais te venger’ et je le ferais », a assuré son épouse mercredi lors de la marche blanche.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :