Alexandra Henrion-Caude: France – Vaccins: « Les essais cliniques ne finiront pas avant 2022… Toute personne qui se fait vacciner accepte de faire partie d’un protocole de recherche médicale ! »

Honni soit qui mal y pense. Je ne suis pas fondamentalement antivaxx. Je m’informe et j’informe mes lecteurs qui se font leur propre opinion. //RO

Source: planetes360

Est-ce que les gens qui se font vaccinés en France, sont informés que les essais cliniques ne finiront pas avant 2022? Savent-ils tous qu’ils sont de véritables cobayes pour la recherche médicale ?

Non, Les essais cliniques ne finiront pas avant 2022, cela veut dire que toute personne qui se fait vacciner d’ici là accepte (mais donc elle doit être informée) qu’elle fait partie d’un protocole de recherche médicale. Nous sommes de véritables cobayes. Qui est informé, Personne en France! AHC balance tout sur le soi-disant vaccin…

Lire la suite

Révélation choc sur la recherche biomédicale : «Beaucoup de ce qui est publié est incorrect»

 DrBoisvert.com

Cette révélation choc faite par le rédacteur en chef du journal médical le plus respecté au monde, The Lancet, a été à toutes fins pratiques ignorée par les médias traditionnels. (b)

***

Révélation choc sur la recherche biomédicale

– Shocking Report from Medical Insiders –
Parution originale en langue anglaise chez le journal-neo.org

Par F. William Engdahl
Le 18 juin 2015

Le Dr Richard Horton, qui est l’éditeur en chef de la revue The Lancet, a récemment publié une déclaration selon laquelle une quantité choquante de recherche publiée est, dans le meilleur des cas, peu fiable, et même complètement fausse – en d’autres termes: frauduleuse.

Lire la suite

Coronavirus : « Les services de renseignement doivent aider à anticiper les crises à venir »

Lundi 18 mai 2020 à 17:27 –  Par Mikaël RoparzFrance Bleu

Les services de renseignement mondiaux n’ont pas échoué à voir venir le coronavirus mais ils ont été ignorés par les gouvernements. Il faut dire que ça n’est pas leur mission principale. Mais avec la pandémie liée au Covid-19, il faut repenser leur implication sur les enjeux sanitaires. Paul Charon en est convaincu. Il est responsable du programme  » Renseignement et Anticipation » à l’IRSEM, l’Institut de recherche stratégiques de l’école militaire.  

Son service vient de réaliser une note de synthèse dans laquelle il préconise que les services de renseignement interviennent dans la gestion des crises sanitaires, en amont, pendant et après la crise.  « On sait que les chinois ont caché la gravité de l’épidémie, si on avait eu des sources capables de nous informer de ce qui se passait réellement on aurait pu réagir plus vite » précise ce directeur adjoint à l’IRSEM passé par les services de renseignement. 

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :