Impensable, insupportable, inacceptable, inadmissible et pourtant le dépassement politique qui était tant redouté est arrivé !

Avec l’accord de l’auteur qui requiert l’anonymat et que je remercie vivement. Ce gloubi-boulga politique illustre à l’envi le pourquoi d’une relation de plus en plus fébrile et distante des Français avec les dinosaures infirmes de la politique. Les électeurs attendent désormais l’homme nouveau. Celui qui, entre autres actions, redonnera tout son sens à la politique. D’où mon engagement « Pour La France » en 2022. //RO

Ce qui était tant redouté depuis des mois est finalement arrivé. Pire, la décision a même été validée « par le haut » à Paris. Emmanuel Macron savait que ses petits bataillons d’élus LREM envoyés d’office dans le combat électoral pour les régionales ne pouvaient que perdre.

En organisant, derrière le rideau, le retrait de la liste LREM, promise à une défaite assurée dans notre Région Sud PACA, et en acceptant l’idée de recevoir dès le 1er tour des macronistes sur sa liste, Renaud Muselier, le nouveau « petit jouet du pouvoir » parisien, n’a pas pris la mesure du gigantesque trouble politique généré par cette collaboration confirmée et anticipée.

La Droite historique et républicaine, qui luttait pour sa survie, tant sur les prochaines élections territoriales, que sur la présidentielle de mai 2022, vient de perdre une grande part de sa crédibilité en tant qu’alternative sérieuse et possible à Emmanuel Macron. Elle l’a perdue, même en retirant immédiatement son soutien à Renaud Muselier.

Ce soir, à cause d’une mauvaise excuse, d’une faute de discernement, les LR n’ont même plus de liste en compétition pour le prochain scrutin du mois de juin sur notre Région.

Que déduire, aujourd’hui, de ce pacte très périlleux ? Cette nouvelle goûte de cynisme politique peut-elle faire « déborder le vase » ? Pourquoi ce mépris des électeurs traditionnels de la droite ? Pourquoi ce déshonneur, ce sacrifice, cette naïveté, ce renoncement et cette trahison ? S’agit-il, comme certains l’affirment, d’une clarification, ou de l’aboutissement d’une manoeuvre de recomposition ?

Fallait-il cette nouvelle compromission pour remettre la droite dans l’air du temps et pour en faire un outil de conquête du pouvoir ? Non !

Lire la suite

Les présidents de région vent debout contre le «chantage» de Macron

Le 15 juin 2020 – Le Parisien

En même temps, le Décret du 15 juin 2020 portant convocation du Parlement en session extraordinaire est sorti. Voir les questions à l’ordre du jour.

« C’est pétrole contre nourriture son truc, là ! Ce n’est pas très nouveau monde ! » Ce collaborateur d’un dirigeant de région n’en revient pas. Ce lundi après-midi, le président de Régions de France Renaud Muselier (LR) a rapporté lors d’une conf-call avec ses homologues, à la tête des différentes régions de France, les propos que lui aurait tenus Emmanuel Macron lors d’un déjeuner le même jour à l’Elysée. Selon ce récit, le président de la République aurait proposé une aide financière aux régions en échange du report des élections régionales, prévues initialement en mars 2021, après la présidentielle. Ce que « récuse formellement » — a posteriori — Muselier dans un communiqué.

Lire la suite

Le silence des agneaux

Régis Ollivier, le 07 décembre 2015 Le Colonel 2.0 Au regard du titre de ce billet, ce sera une courte, mais vraiment très courte réflexion. //RO   Avez-vous remarqué comment, avec les médias, on passe d’un sujet en occultant totalement les autres. En ce moment, ce sont les régionales qui accaparent tout ce « beau » monde, … Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :