A 5 ans, le fils de Samuel Paty va devenir pupille de la Nation

Paris Match | Publié le 21/10/2020 à 09h12

À 7 ans, la seconde épouse de mon père m’a laissé pour mort après m’avoir massacré à coups de tisonnier. À 68 ans je n’ai rien oublié, rien pardonné même après la mort de cette femme. Mais quid aujourd’hui et surtout demain au sens large du mot de cet enfant de 5 ans dont 1 meurtrier a séparé la tête du corps de son père, le privant à tout jamais de l’amour et de la proximité de ce père. 😩 #SamuelPaty 

Vous pouvez encore visiter le blog « Tranches de vie » https://lecolonel.net/tranchesdevie/ où je raconte cette histoire vécue avant sa suppression définitive par mes soins.

Lire la suite

Affaire Mila : “Nous paierons cher cette lâcheté”

Une tribune de février 2020 pour mémoire

Elisabeth Badinter, Elisabeth de Fontenay, Marcel Gauchet, Jacques Julliard et Jean-Pierre Le Goff

Affaire Mila et affaire Samuel Paty : nous paierons cher en effet cette lâcheté. Le « deux poids deux mesures » et le « en même temps » sont la marque indélébile non seulement du macronisme mais de 40 années de laxisme débridé dans ce domaine. Les effets de manche des uns, le brassage d’air des autres ne changera strictement rien au cours de l’Histoire. J’ai fait part de manière très succincte de mes réactions à chaud sur les tragiques événements de Conflans Sainte Honorine et je n’entends pas m’appesantir outre mesure sur ceux-ci. Cependant, et pour conclure mon propos, je souhaite vous faire part de mon point de vue sur ce que j’entrevois pour l’avenir de notre pays. Tout ceci se terminera dans un bain de sang… c’est inéluctable. Tout le monde le sait. Tout le monde tire ses dernières cartouches. Mais ce sont des cartouches à blanc. La guerre civile, la guérilla – peu importe le nom que prendront ces événements – est déjà là. Même plus tapie dans l’ombre. Nous la touchons du doigt chaque jour. Et il suffit de lire « les bons tweets » pour en être convaincu. Il ne s’agit plus désormais de se questionner sur où et comment… mais quand. //RO

Le 18 janvier dernier, une adolescente de 16 ans, prénommée Mila, s’est filmée sur le réseau social Instagram en tenant ces propos : “Je déteste la religion, (…) le Coran, il n’y a que de la haine là-dedans, l’islam, c’est de la merde. (…) Il y a encore des gens qui vont s’exciter, je n’en ai clairement rien à foutre, je dis ce que je veux, ce que je pense. Votre religion, c’est de la merde, votre Dieu, je lui mets un doigt dans le trou du cul, merci, au revoir.” On pourrait contextualiser, expliquer l’origine de cette saillie mais, à vrai dire, qu’importe. Concentrons-nous sur l’essentiel : on peut être en désaccord avec ce que dit la jeune fille, apprécier ou non son vocabulaire, rien de ce qu’elle dit n’est illégal. 

Lire la suite

Général Pierre de Villiers: «C’est une attaque à l’existence même de notre nation, de notre civilisation»

Des paroles aux actes, nous sommes tous d’accord. À ce stade, cette tribune reste du verbiage. De bon sens certes mais du verbiage quand même. À l’instar des discours tenus par les tenants du pouvoir aujourd’hui. //RO

FIGAROVOX/TRIBUNE – Après la décapitation de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie de 47 ans, assassiné par un islamiste, le général Pierre de Villiers appelle le gouvernement à passer des déclarations aux actes. Il propose notamment de fermer les mosquées islamistes, d’expulser les imams radicaux et de reprendre le contrôle de nos frontières nationales.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :