L’Administration Biden fixe ses priorités en matière de politique étrangère

Le 3 mars, la Maison-Blanche de Joe Biden a publié ses « Orientations stratégiques provisoires en matière de sécurité nationale », une première esquisse des priorités diplomatiques et sécuritaires de la nouvelle administration américaine. Le même jour, le Secrétaire d’État, Anthony Blinken, a prononcé un important discours expliquant et amplifiant bon nombre des thèmes abordés dans la stratégie présidentielle. Ces deux interventions esquissant la feuille de route initiale de la politique étrangère de Biden.

Lire la suite

Avec sa loi de sécurité nationale, Pékin a atteint son objectif : faire régner la peur à Hongkong… et au-delà

Par Frédéric Lemaître – Publié le 03 juillet 2020 – Le Monde

Peu importent les critiques internationales, Pékin peut être satisfait. Rédigée dans le plus grand secret, la loi sur la sécurité nationale entrée en vigueur à Hongkong au moment même où elle était rendue publique – mardi 30 juin, à 23 heures – produit le principal effet escompté : les Hongkongais ont peur. Nathan Law, une des principales figures de l’opposition, a fait savoir qu’il était réfugié à l’étranger. Joshua Wong, prend bien soin depuis le 30 juin, d’apparaître comme « ancien » secrétaire général de Demosisto, ce groupuscule indépendantiste dissous quelques heures avant l’entrée en application de la loi.

Cette peur s’explique : la première personne arrêtée, mercredi 1er juillet n’avait fait que se tenir debout, bras croisés, une banderole appelant à l’indépendance de cette région administrative spéciale, posée à ses pieds. Plus tard, on apprendra que porter en public un autocollant noir sur lequel apparaît le mot « conscience » ou « Free HK » suffit pour être arrêté pour « incitation à la subversion ». Certes, contrairement à Deng Xiaoping en 1989 place Tiananmen, Xi Jinping n’a pas envoyé les chars à Hongkong. Mais son objectif est le même : terroriser tout ce qui peut ressembler à une contestation du pouvoir du Parti communiste chinois.

Lire la suite

Scandale de la privatisation des barrages : une retenue sur le bon sens

Par Pierre Gilbert Le 20 mars 2018 Le Vent Se Lève     « Impossible de trouver une raison rationnelle valable, y compris sur le plan strictement économique… Dès lors, ce sabotage organisé d’une activité stratégique (parmi tant d’autres) questionne sérieusement sur le bon sens du gouvernement. Le manque de transparence sur des changements aussi structurants … Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :