Si les tétons se devinent, l’agresseur d’une femme a une circonstance atténuante pour 20 % des Français

Chloé Friedmann   •  Le 23 juillet 2020

Regard personnel sur la société qui m’entoure. Culture du viol. De fait, et quand on compare les faciès des « violeurs » d’antan aux violeurs d’aujourd’hui, nous ne sommes pas si éloignés de « la guerre du feu ». //RO

Image tirée du film « la guerre du feu »

Les injonctions à la «pudeur», pesant notamment sur les poitrines féminines, ont encore de beaux jours devant elles. Dans une enquête (1) publiée le mercredi 22 juillet, le pôle «Genre, sexualités et santé sexuelle» de l’Ifop a analysé la pratique du «No Bra», c’est-à-dire le non-port du soutien-gorge. L’étude révèle notamment que, pour 20 % des Français, «le fait qu’une femme laisse apparaître ses tétons sous un haut devrait être, pour son agresseur, une circonstance atténuante en cas d’agression sexuelle». Les auteurs de l’enquête, menée sur 3018 personnes, soulignent qu’elle révèle l’ancrage de la «culture du viol» dans notre société.

Lire la suite

En plus, ils nous ont affamées !

Par Olga Le Roux Le 12 janvier 2018 Boulevard Voltaire   « Les hommes accablés de culpabilité finiront par devenir des femmes comme les autres. Et dans nos contrées, nous sommes sur la bonne voie… » //OLR   © Régis Ollivier   Pourquoi les femmes sont-elles en moyenne, plus petites que les hommes ? Une universitaire, Priscille Touraille, a … Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :