2022 : l’année de l’impuissance ou de la souveraineté ?

Publié le 16 décembre 2021

J’ai pour ma part, l’intime conviction que 2022 sera, pour le monde en général et pour la France en particulier, l’année de tous les dangers. J’anticipe déjà qu’elle sera une fois de plus, pour nous, pour la France, l’année de l’impuissance, de la victoire des forces centrifuges, qui mène inexorablement au déclin. Une nation gravement divisée ne peut pas survivre dans un monde de brutes. Je vous invite vivement à une lecture intégrale de ce texte. La lune c’est le texte. L’auteur c’est le doigt. Ne faites pas l’idiot. //RO

Puisque le calendrier nous y invite, risquons-nous à des pronostics pour les douze mois à venir. 

A priori, 2022 devrait être une année très difficile. En le sachant, en l’anticipant, on peut éviter qu’elle le soit.  

Il est assez aisé d’établir un scenario du pire : une pandémie qui échappe aux vaccins, un effondrement des marchés financiers, des foyers de guerre jusqu’aux frontières de l’Europe, de grands pays comme l’Ethiopie qui se disloquent, des attentats, des mouvements extrémistes contradictoires, réclamant les uns qu’on efface toute trace  des valeurs passées de l’Occident dans la  mémoire du monde, et les autres au contraire  qu’on  y refuse toute influence  étrangère. Tout cela est possible. Tout cela aura lieu.

 Face à cela, le  principal risque pour cette année, partout dans le monde, est une perte de contrôle des gouvernements, des entreprises, de chacun de nous, et plus généralement de l’humanité, sur le cours des choses. Avec des conséquences évidemment terrifiantes.

Lire la suite

Hebdo du Club #111 : notre jeunesse désemparée

BILLET DE BLOG  9 DÉC. 2021

Alors bien sûr c’est « Mediapart » me diront certains. Les enfermés dans leur bulle. Je leur réponds qu’il faut parfois lire autre chose que ce qui nous brosse dans le sens du poil, ce qui flatte notre égo… J’ai lu et c’est pour cela que je partage. Pour éviter toute polémique stérile, les commentaires ne pourront se faire que sur le blog. In order to avoid any sterile controversy, comments can only be made on the blog. //RO

La jeunesse ça n’existe pas, il y a des jeunes nantis, des jeunes révoltés, des jeunes paumés, des jeunes des villes, des campagnes, des banlieues, des jeunes politisés, ou qui ont renoncé, des jeunes d’extrême droite, etc, etc… Celle qui se fait entendre dans le Club Mediapart, elle, est clairement de gauche (ce qui ne veut sûrement pas dire qu’elle ira voter !) et n’hésite pas à aller dans les manifs pour défendre une société ouverte, écolo et respectueuse des droits humains.

Et puis il y a ce paragraphe qui m’a tout particulièrement interpellé :

Encore plus près du péril, une manifestante raconte dans « Cours vite et souffre en silence » sa journée à Villepinte, où elle s’est faite gazée par la police. Pour elle, nulle doute, « Les forces de l’ordre font bien plus que maintenir “l’ordre” dominant : ils nous haïssent, et ils défendent Zemmour et ses sbires. Ils sont détenteurs de la violence se voulant “légitime” et représentent l’État, mais peu leur importe. C’est ça, “Lafrance”, aujourd’hui ? C’est ce pays, moi jeune fille dans la vingtaine, où je suis sensée vivre et grandir ? »

Mediapart

Lire la suite

Quand les médias nous vendent un avenir sans enfants

Mais un non-dit plus grave encore a attiré mon attention : il s’agit du nombre croissant d’hommes jeunes (blanc,hétéro, catho…) qui désormais font le choix de la stérilisation définitive par vasectomie. Et ce, avant même d’en avoir eu un seul. Dans le même temps, d’autres font que la natalité se maintient à un taux relativement élevé. //RO

Dans nos journaux, on observe ces dernières semaines une profusion d’articles sur le thème « Ils ne veulent pas avoir d’enfants ». On peut carrément y lire des témoignages de Françaises n’ayant pas honte de dire qu’elles regrettent d’avoir enfanté. Derrière cette information, malgré tous les efforts de la presse progressiste pour présenter l’affaire comme la dénonciation salutaire d’un tabou, difficile de ne pas voir le prolongement de la guerre menée contre la société occidentale…

« Des enfants ? Non merci ! » Courrier International consacrait la semaine dernière son dossier à ces personnes qui ne souhaitent pas avoir d’enfant. Le magazine emboîtait ainsi le pas à de nombreux médias qui s’intéressent de près aux childfree.

Mais sur ce sujet, on constate une sous-représentation des minorités. Étrange, de la part de médias généralement très pointilleux dès qu’il est question de diversité ! Analyse.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :