Préfecture de Paris : ce qui se joue vraiment quand les réseaux sociaux s’enflamment

Jeudi, un fonctionnaire administratif de la préfecture de police de Paris a tué quatre de ses collègues puis a été abattu. Les motifs de son acte ne sont pas encore connus : conversion à l’islam, craquage psychologique à cause de son travail, tensions dues à son handicap… Toute la panoplie des causes est évoquée sur les réseaux sociaux.

Lire la suite