Quand M. Copé s’en ira, la droite se réveillera

La gullivérisation est en marche, rien ne l’arrêtera : le président de la République rapetisse à vue d’oeil sur son piton élyséen raboté par le vent, sous les seaux de boue qui lui tombent dessus, tandis que, partout autour de lui, les orages beuglent comme des taureaux. François Hollande juge-t-il la France tellement ingouvernable qu’il a décidé de ne […]

Lire la suite