Temps de travail. Halte au feu

Tout le monde en prend pour son matricule et ceux qui se sentent plus ou moins concernés par cette « mise au point » de Nicolas Gros-Verheyde devraient ouvrir ce lien. Pour certains, on peut même parler de « souffle du boulet de canon » qui passe vraiment très, très près. //RO

L’arrêt rendu par la Cour de justice le 15 juillet a suscité une série de prises de position. L’ancien premier ministre Edouard Philippe (LR) y est allé de sa prose dans une tribune publiée dans le Monde. Le porte-parole des armées, Hervé Grandjean, a enchaîné dans les colonnes du Figaro. Une flambée vibrionnante, arguant de la défense de l’honorable patrie face à l’odieuse Europe, qui se retrouve aux limites de l’exactitude, en restant extrêmement gentil (1). A ce niveau là de responsabilité, le genre d’arguments utilisés est sidérant, tellement ils sont pour certains carrément faux. Dans tous les cas, ils témoignent d’une méconnaissance et d’un mépris certain pour la chose européenne.

Lire la suite

Temps de travail des militaires : on ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre…

Oui mais « on fait quoi maintenant ? ». Rappelons que cette directive sur le temps de travail date de 2003, qu’une directive européenne est un acte juridique – en clair, une loi – pris conjointement par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne, c’est-à-dire le Conseil des ministres de l’Union. 

L’affaire du temps de travail des militaires n’a pas fini de faire couler de l’encre. La preuve ? La belle tribune que neuf écrivains de marine viennent de signer dans le FigaroVox : Loïc Finaz, Patrice Franceschi, Olivier Frébourg, Erik Orsenna (de l’Académie française), Yann Queffélec, Daniel Rondeau (de l’Académie française), Sylvain Tesson, François Bellec et Patrick Poivre d’Arvor. Le titre de cette adresse au président de la République, chef des armées, est sans équivoque : « Refusons ce diktat contraire aux intérêts de la nation ! » Et l’on ne peut qu’approuver cet abordage, sabre au clair, de l’institution européenne.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :