Inquiétude des services de renseignement après les attaques de Vienne et de Nice : « La menace est très forte »

L’attaque de Vienne signe-t-elle le retour de commandos de l’Etat Islamique en Europe ? Les images du centre-ville de la capitale autrichienne, un espace piétonnier autour de l’Opéra, où six lieux auraient été ciblés, dont la grande synagogue, font penser à la soirée du 13 novembre en France, avec l’attaque du Bataclan, du stade de France et des terrasses de restaurants parisiens. Ce mardi 3 novembre au matin, la police autrichienne annonce la mort d’un terroriste, un « sympathisant de l’Etat islamique » âgé de 20 ans et originaire de la région Nord Macédoine. Kujtim F., condamné en 2019 puis finalement libéré au bénéfice du statut de « jeune adulte » avait tenté de rejoindre la Syrie.

Lire la suite

Attaque au couteau à Nice : 4 000 militaires supplémentaires mobilisés en France

Selon des sources proches du dossier, une femme a été égorgée à l’intérieur de l’église par l’auteur de l’attaque, qui a tenté de la décapiter. Un homme a été trouvé mort, également à l’intérieur de l’église. Une femme blessée au couteau a réussi à s’enfuir pour se réfugier dans un bar tout proche où elle décédera peu après. L’une des trois victimes a été identifiée comme le sacristain de la basilique, un laïque âgé d’environ 45 ans, selon le chanoine Philippe Asso.

Le Point

Lire la suite

L’ennemi islamiste : au Mali ou chez nous ?

« La peur va changer de camp », a déclaré le Président Macron d’un ton martial, à la suite de l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine.

Pour Gérald Darmanin, le terrorisme islamiste est « notre ennemi de l’intérieur». La guerre à l’intérieur de nos frontières est donc, enfin, officiellement déclarée ?

Le ministre des Armées, quant à lui, n’a pas surenchéri car, depuis sept ans, au Mali – en particulier -, la France traque l’ennemi extérieur avec 5.500 hommes déployés sur le terrain et dans les airs.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :