Temps de travail des militaires : Paris vent debout avant une décision européenne

Je suis bien évidemment « vent debout » contre cette décision européenne.

L’Allemagne, elle, a fait le choix d’appliquer ces règles dans ses armées. Une option inenvisageable pour le gouvernement français qui juge cette directive incompatible avec le statut de ses forces armées, organisées selon le principe de « disponibilité en tous temps et en tous lieux ».

La ministre des Armées, Florence Parly, s’est dite « farouchement opposée » aux conclusions du magistrat, en évoquant un « enjeu essentiel de notre défense nationale comme de la sécurité européenne ».

https://www.letelegramme.fr/france/temps-de-travail-des-militaires-paris-vent-debout-avant-une-decision-europeenne-23-03-2021-12724047.php

4 réflexions au sujet de “Temps de travail des militaires : Paris vent debout avant une décision européenne”

  1. Bientôt les 35 heures?
    « Nous serons intransigeants sur le sujet », a, quant à lui, prévenu le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian. On verra si pour une fois ils ne s’écrasent pas.

  2. Choupinet va-t-il se laisser faire comme d’habitude par sa copine Merkel? Marre de cette Europe qui veut sacrifier la France!!

  3. L’article est partial et dit des choses fausses! A 17 ans de carrière on n’a pas le droit à une retraite pleine mais à une retraite PROPORTIONNELLE, sauf si on a ses 40 annuités, ce qui est plutôt réservé aux personnels navigants ou aux sous mariniers. Quant aux permissions encore faut il pouvoir les prendre!!! Souvent ceux qui servent en régiments ops ne le peuvent!, et le report n’est pas toujours aisé ou possible!
    De 90 à 92, à la 9ème Dima, j’avais 90 jours de permissions non prises!!! Prenant un commandement en 93, il me fût donc impossible de régulariser ces dernières!
    Si les militaires ne doivent pas compter leurs heures, les politiques ne doivent pas abuser non plus! Or les droits des militaires sont rognés chaque année un peu plus quand leurs devoirs, eux augmentent!
    Même en ratissant large, l’armée peine à trouver ou à garder une ressource de qualité…
    Ce n’est pas pour rien que désormais certains contrats initiaux de spécialistes sont passés de 3, voire 5 ans, à dix ans!!!!

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :