Thilo Sarrazin : L’islam est un obstacle au métissage

Causeur.fr Publié le 21 mai 2013 à 11:30 dans Société 

L’ancien dirigeant de la Banque d’Allemagne publie un essai très alarmiste sur l’immigration

*Photo: Eric Allen Bell.

Causeur : L’Allemagne disparaît, dites-vous. En décrivant une citadelle assiégée par des hordes d’immigrés musulmans prêts à fondre sur Berlin comme les barbares sur Rome, ne cherchez-vous à noircir le tableau pour attiser la peur des populations autochtones ?

Thilo Sarrazin : N’exagérons rien. J’observe simplement que l’Allemagne est condamnée par sa démographie. Primo, notre faible taux de natalité fait que chaque génération est 35% moins nombreuse que la précédente. Secundo, les capacités intellectuelles et la réussite scolaire de nos enfants décroissent encore plus vite que notre population. Car pendant que les individus les plus intelligents se reproduisent peu, les immigrés musulmans que nous accueillons font, eux, beaucoup d’enfants, qui réussissent moins bien à l’école.
Pardon ? Avons-nous bien compris ? Les immigrés musulmans sont moins intelligents que les Allemands « de souche » ? Seriez-vous un raciste biologique ?
Bien sûr que non ! Je ne dis pas que ces individus sont moins intelligents que les autres. Leur Q.I moyen est d’ailleurs globalement identique à celui des Allemands « de souche ». Je parle de réussite scolaire : lors des tests PISA, les résultats des enfants d’immigrés musulmans sont nettement inférieurs à ceux des immigrés est-européens et asiatiques et proches des performances leurs petits camarades restés dans leur pays d’origine. J’en déduis que certaines cultures encouragent plus la réussite scolaire que d’autres, notamment parce qu’elles misent davantage sur l’instruction de l’enfant.
Certaines cultures ou certains régimes politiques. Mais même en supposant que vous ayez raison, l’intégration des immigrés arabo-musulmans se fera par la hausse du niveau d’éducation, et c’est déjà le cas pour une partie d’entre eux. N’est-ce pas simplement l’affaire d’une ou deux générations ? 
Ne sous-estimez pas l’importance de l’héritage islamique dans la culture des peuples arabes et moyen-orientaux. Or, l’islam est un obstacle direct au métissage, puisqu’il interdit les mariages mixtes avec les habitants du pays hôte. Comme si cela ne suffisait pas, le mariage précoce des femmes et la quasi-obligation qui leur est faite d’enfanter jusqu’à ce qu’elles aient un fils, font que le taux de natalité des musulmans est largement supérieur à celui de l’ensemble de la population. Ce déséquilibre démographique encourage naturellement le séparatisme culturel. En réalité, ce qui empêche l’intégration, c’est le cocktail « endogamie + surnatalité ».

L’Allemagne disparaît, Thilo Sarrazin, éditions du Toucan, 2013 (trad. Jean-Baptiste Offenburg).

En savoir plus ici

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.