Tollé politique après la révélation de l’affaire Benalla

Par

Publié le

Il ne se passe pas une semaine sans qu’un nouveau scandale n’éclate. La République en Marche n’est vraiment pas irréprochable. Il suffit de remuer un peu pour se rendre compte que c’est même nauséabond. Et non! La République actuelle n’est pas inaltérable. Et pour preuve. Après l’indécente soirée élyséenne, après les très graves incidents des 13 et 14 juillet durant lesquels le monarque n’a pas daigné s’exprimer ne serait-ce que pour les condamner, j’en passe et beaucoup d’autres depuis le début de ce quinquennat que certains voudraient voir redevenir un septennat. Nous voici en présence de faits gravissimes avec cette affaire Benalla, assuré de la bienveillante protection élyséenne. Celui qui cherchait à acquérir des armes de poings durant la campagne de Macron. Et un habitué des faits divers. Elle est belle la République irréprochable. //RO

© Tosque Jean-Louis

Les politiques réclament plus de sanctions contre le collaborateur de Macron qui a frappé un manifestant. Et dénoncent « deux Républiques, deux poids, deux mesures ».

La vidéo a vite fait scandale : elle montre un collaborateur du président de la République frappant un manifestant le 1er mai à Paris. Alexandre Benalla, responsable de la sécurité du candidat Macron durant la campagne présidentielle, a été suspendu de ses fonctions pendant deux semaines, puis muté à des fonctions administratives à l’Élysée. L’affaire, révélée par Le Monde mercredi 18 juillet, provoque un tollé dans la classe politique. Alors que la justice annonce l’ouverture d’une enquête préliminaire, plusieurs politiques sont montés au créneau ce jeudi 19 juillet.

L’Élysée, par la voix de son porte-parole Bruno Roger-Petit, affirme avoir prononcé la sanction « la plus grave jamais prononcée contre un chargé de mission ». De concert, Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, qui dénonce, sur France Inter, « un comportement inacceptable », insiste sur l’immédiateté des sanctions prises par l’exécutif à l’encontre du collaborateur. Le député LREM Laurent Saint-Martin estime qu’Alexandre Benalla ne devrait « plus travailler à l’Élysée », car « il a failli », tout en estimant que l’Élysée a eu le « bon réflexe » en réagissant rapidement.

Lire aussi Violences sur un manifestant le 1er mai : ouverture d’une enquête visant un collaborateur de Macron

« Personne n’est protégé dans ce pays »

En réaction à cette affaire Benalla, le délégué général de La République en marche Christophe Castaner a pour sa part assuré que « l’Élysée se tient totalement à la disposition de la justice, et je peux prendre l’engagement, même si je ne suis pas l’employeur de M. Benalla […], qu’il n’y aura aucun obstacle à ce que la justice puisse faire son travail le mieux du monde », a déclaré sur CNews le secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement. « Ce que l’on constate sur la vidéo est totalement inacceptable », a-t-il également estimé. « Il y a eu des sanctions lourdes eu égard à son statut de chargé de mission et puis il y a maintenant une enquête judiciaire », a-t-il souligné, assurant en réponse aux critiques de l’opposition que « personne n’est protégé dans ce pays, quel que soit son statut, qu’il soit salarié de l’Élysée, qu’il soit homme politique, quel que soit son statut, et donc tout le monde doit se tenir à la disposition de la justice ».

Lire la suite sur http://www.lepoint.fr

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

7 thoughts to “Tollé politique après la révélation de l’affaire Benalla”

  1. Pour conclure cherchez l’erreur,Bentalla avec Trotto en vélo au Touquet,Bentalla avec Trotto a Courchevel,Bentalla avec Trottro a Brégancon,Bentallala on s’en bas les……………
    Le problème c’est le Président qui fait le beau en engueulant un gamin de 13 ans et qui cache au peuple les faits délictueux de son entourage ,car nous en somme a la septième racaille gauchiste a problème dans l’entourage de Macron

  2. Un ridiculise la France avec Leonarda,l’autre avec Bentalla,Collomb était au courant le 3 Mai,il n’a pas manquer d’avertir le PR qui était en Australie,15 jours de suspension pour une faute extrêmement grave ou extrêmement lourde,la 15 roues du carrosse Élyséen qui sur un jour de congé qui ne doit en aucun cas travaillé,va faire le tonton mac-out. Pendant deux mois la présidence a caché ces faits graves,alors que le moindre pandore est mis en garde a vue immédiatement,pourquoi ce monsieur disposait d’une Talisman avec gyrophare,alors qu’in directeur des polices départementales ne possède même pas une telle voiture,De plus logé dans un appart de l’état quai Branly,comment un type suspendu peut il régler le protocole lors de la descente du bus des bleus,QUEL SECRET DÉTIENT BENTALLA SUR MACRON POUR TANT DE CLÉMENCE ET TANT DE LARGESSES ?RÉFLÉCHISSEZ

  3. Il a eu une période d’absence où on le vois en tenu de cam arme à l’epaule, et si des fois c’etait une taupe d’al Qu’aida ou de daesh chez macron

  4. Comme dans les républiques bananier es le président a ses tontons macout ,depuis deux mois le pr nous cache le vérité , qui est ce Benalla avec son bouc d’islamiste qui fait du vélo ou du ski avec les macarons au touques et courchevel Bennala ancien socialiste avec Aubry et hollande,nous voyons bien que la macronie est pourrie par la socialise gaucho pro islamiste

  5. Qui est ce mystérieux M.Bella ?Flic ou voyou ?Ah…chargé de mission,responsable de la sécurité du président de la République c’est-à-dire un proche collaborateur du président?Va comprendre Charles…Qu’est-il allé faire dans cette galère,pendant son congé qui plus est…?Peut-être que c’est compulsif chez ce M.Bella,peut-être qu’il se fait du bien en tabassant de jeunes manifestants inoffensifs…?Peut-être que c’est la raison pour laquelle il est si apprécié de M.Kohler et de M.Macron?On ne sait pas.Va comprendre Charles..

  6. Elle est belle la bande à Macron ! On retiendra de cette triste histoire :
    1 Que Macron a un gout évident pour la racaille (Depuis la fête de la musique on s’en doutait, mais là, c’est clair).$
    2 Que les gens de son entourage se croient tout permis et se jugent au-dessus des lois. C’est très révélateur de la mentalité qui règne à la cour du despote.

  7. Il me semble que désormais on glisse de plus en plus vers le type de république bananière qu’on ne cesse pourtant pas de dénigrer pour l’Afrique en particulier. Après une équipe nationale de foot africaine, va-t-on faire de même pour la République?

Les commentaires sont clos.