Totalitarisme en marche et mise des institutions parlementaires à l’arrêt

De Paul Barillon, docteur en droit, pour le Salon beige:

Extrait : L’exécutif En Marche, sous le chantage affectif de la défense de la survie des plus faibles contre un virus échappé de l’on ne sait quel laboratoire, entend asservir toute une population pour lui imposer son diktat de l’homme augmenté fantasmant sur l’immortalité. Olivier Véran et sa clique d’infectiologues prônent, en réalité, le rejet de notre fragilité de créature par déni de la mort et par volonté de devenir les juges de notre salut. Pour ce faire, ils créent de nouveaux péchés capitaux : non port du masque, interdiction d’assister à la messe, interdiction de se retrouver en famille pour secourir les membres les plus âgés et fragiles de celle-ci.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :