Actualités, Armées, France, Immigration, Islam, Politique

« Trahison ». LIBRE OPINION du général (2s) François TORRES

605

Posté le samedi 22 décembre 2018

Diffusé sur le site de l’ASAF : www.asafrance.fr 

© Pierre Duriot

« Trahison ».

Ce qui se passe dans les fontaines profondes s’y passe avec lenteur. Il faut du temps pour savoir ce qui est tombé dans leurs profondeurs ». Friedrich Nietzsche. « Also sprach  Zarathustra. » (1883)général (2s) François TORRES

Dans la bouche de militaires qui eurent si souvent à souffrir des manquements à la parole donnée des hommes politiques, le mot baigne dans une résonnance particulière. Celle des abandons cyniques en rase campagne, des négociations avec l’adversaire alors que les hommes continuaient à mourir au combat, celle encore, mais la liste n’est pas close, des moyens chichement comptés aux armées pourtant engagées au-delà du raisonnable, pour la seule et unique raison qu’il est politiquement plus facile de réduire les budgets de ceux qui se taisent.

Lâchée dans la jungle médiatique qui en fait les « choux gras » de son audience habituée au silence militaire, l’accusation – à la fois une pressante angoisse et une exhortation à mieux entendre « les fontaines profondes » du pays -, éclate au moment où une partie de la France filmée par tous les médias de la planète, donne l’image d’un pays chaotique en situation pré-insurrectionnelle.

Réactions au mépris, les doléances des « Gilets Jaunes » furent perturbées et amplifiées par des « casseurs » organisés prêts à en découdre et par des petites bandes violentes de jeunes banlieusards venus piller les magasins éventrés par eux ou par d’autres.

Le « sacrilège » public de « Généraux 2s » habituellement muets, ne faisait pourtant que mettre en garde contre le risque d’ignorer quelques très alarmantes réalités françaises soigneusement tenues à distance par les tabous de la bien-pensance moralisatrice, mais récemment dénoncées par un ancien président de la République, un ministre de l’intérieur démissionnaire et une longue enquête du journal Le Monde sur l’islamisation de la Seine Saint-Denis, intitulée « Inch’Allah ».

Considéré comme « un outrage » par les adeptes de la pensée moralisatrice à visée utopique, régulièrement sidérée par le fracas des vérités premières, ce qui n’était en réalité qu’une recommandation, venait moins de deux années après que, versant de l’huile sur le feu de nos banlieues, le candidat Emmanuel Macron ait, en Algérie publiquement considéré, sans la moindre nuance ni mise en perspectives, que « la colonisation était un crime contre l’humanité ».

Apportant ainsi en terre algérienne de l’eau au moulin d’un pouvoir politique à l’agonie dont la seule légitimité reste de ressasser « la guerre de libération » contre la France dont la mémoire est, sans la moindre réserve, réduite à « la torture » et « aux massacres », la parole publique d’un candidat à la fonction suprême trahissant l’histoire a, sans doute, encore aggravé les plaies ouvertes minant la cohésion du pays.

https://www.asafrance.fr/item/trahison-libre-opinion-du-genneral-2s.html

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.



@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!