Par Marc Brémont – Le 28 avril 2019 – Tranches de vie

Tranches de vie Tryptique gerardlesoeur.info

Facebook c’est pas d’la balle! C’est d’la merde… Facebook c’est d’la coke. C’est une salle de shoot. Ceux qui n’ont pas leur dose quotidienne deviennent dingues. Donc c’est d’la merde. Mais y’en a qui se plaisent dans la merde. Chacun son truc. En fait, pour être bien sur Facebook, dès que qq1 te fait chier… tu tires la chasse d’eau sans même te retourner et tu fermes la lunette. Pas besoin de voir si toute la merde est bien partie.

Il y a bien longtemps que Marc Brémont en est convaincu. Les réseaux sociaux, c’est de la merde. Et Facebook arrive en tête avec tous ces dégénérés qui passent leur temps et leur vie derrière leurs écrans à commenter tout et n’importe quoi et à insulter ceux qui ne sont pas d’accord avec eux.

Le changement de société, c’est à partir de là qu’il est intervenu. Avec l’avènement de toutes ces NTIC et le démocratisation/prolétarisation du Smartphone. Ils sont tous devenus idiots. Ils sont devenus tellement dépendants que même leur pouce est en train de muter. Si, si. C’est prouvé. Et puis toutes ces ondes qui influent sur leur cerveau et même leur libido. Ils préfèrent passer plus de temps à chatter que s’intéresser à « la chatte de leur voisine ». C’est valable pour les femmes aussi. Plus le temps de se faire un mec, alors elles se ruent sur les sex-toys. Comme ça, c’est où elles veulent, quand elles veulent. On n’est pas dans la merde se dit Marc. Surtout eux. Lui, il est désormais dans sa dernière ligne droite. Il en a plus derrière que devant. Ce n’est déjà plus son monde, ce monde de merde.

Tiens, un autre exemple. Ils sont tellement nuls qu’ils passent leur temps à commenter des articles dont ils n’ont lu que le titre. Et vas-y que j’y vais de mon grain de sel. Et paf! A coté de la plaque.

Qui c’est déjà qui disait que « les Français sont incultes »? Marc Brémont n’est pas loin de lui donner raison. Et pourtant, il ne peut pas le saquer le Macron.

Le pire, ce sont les groupies totalement hystériques qui, encore aujourd’hui, mouillent leur petite culotte à l’évocation d’un improbable retour en politique du nain de jardin. Le nain de jardin ? Mais vous n’y pensez pas ma brave dame…

En fait, c’est la France entière qui va mal. Et les réseaux sociaux ne font rien pour arranger cette situation.

Tout ça, c’est d’la merde se dit Marc en allumant sa dernière « Dunhill rouge international ». Après tout, les microparticules tuent plus le tabac. Point barre…