TRIBUNE. « Sauvegardons la militarité de la gendarmerie »

  • Par Marc Watin-Augouard – Le 08 juin 2019 – Le Journal du Dimanche

C’est même une impérieuse nécessité. //RO

© D’après l’oeuvre de Pierre Duriot

Le général Marc Watin-Augouard, conseiller au cabinet du ministre de l’Intérieur de 2002 à 2004, fait le bilan du rattachement de la gendarmerie nationale au ministère de l’Intérieur. « Sans notre militarité, nous ne pourrions être responsables de la sécurité sur 95% du territoire », défend ce spécialiste de la cybersécurité qui a été inspecteur général des armées-gendarmerie de 2008 à 2012.

Voici la tribune du général Marc Watin-Augouard : « Dix ans après la loi du 3 août 2009 qui marque le rattachement de la gendarmerie nationale au ministère de l’Intérieur, le bilan est globalement positif. Ce transfert était inévitable, en raison de la hausse de l’insécurité qui a dépassé dans l’opinion publique les problématiques de sécurité extérieure. En 2002, la présidentielle s’est jouée sur cette thématique. On assiste au premier glissement vers l’Intérieur. Certains militaires redoutent un démantèlement, annonciateur d’une fusion. Mais l’identité de la gendarmerie n’est pas remise en cause.

https://www.lejdd.fr/Societe/tribune-sauvegardons-la-militarite-de-la-gendarmerie-3903569?

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

4 thoughts to “TRIBUNE. « Sauvegardons la militarité de la gendarmerie »”

  1. L’existence de 2 forces de police, à statut different, est le gage d’une meilleure sécurité pour un pays.
    De plus, cela permet à la magistrature d’avoir un choix possible pour leurconfier des enquêtes.

  2. Dans ce pays, il faut toujours réinventer le fil à couper le beurre alors que celui-ci était parfait.
    Un GENDARME est un MILITAIRE !

    Point barre.

    Nous devons cette dérive Défense-Intérieur à un fameux ANTI-MILITARISTE qui est ce Monsieur Nicolas SARKOZY qui n’était pas à une connerie près (prêt). Il a de mauvais souvenirs des bites au cirage qu’il a endurées. Pour lui, les militaires sont des connards.

    Je le sais : il me l’a dit.

    Bonjour chez vous.

  3. Suis en accord avec cette analyse et la sauvegarde de la militarité de la Gendarmerie. Suis dans un petit Village de Gironde et remercie les Gendarmes pour leur efficacité dès qu’un délit est commis ou risque d’être commis. J’ai le sentiment qu’ils sont plus proches des citoyens que les Policiers.

Les commentaires sont clos.