UN AUTEUR QUI DÉNONCE LA CENSURE…CENSURÉ PAR UN IMPRIMEUR D’OUVRAGES AUTO-ÉDITÉS

Le 08 octobre 2019 – Adoxa

Grégory Roose n’est pas le seul, hélas, à tomber sous les fourches caudines de la censure d’État. Il précise être ouvert à toutes les propositions sérieuses. Vous pouvez le contacter à presse@gregory-roose.fr

La nouvelle est cocasse. Pour son premier livre, La France baîllonnée, dont le fil directeur est le recul de la liberté d’expression, Grégory Roose avait choisi l’auto-édition pour éviter précisément de passer par les filtres éditoriaux des maisons d’édition classiques. 

Le service d’auto-édition auquel il a fait appel lui a cependant transmis une fin de non-recevoir au motif que le contenu du livre ne respectait pas la déontologie de cet imprimeur (sic).

http://www.adoxa.info/un-auteur-qui-denonce-la-censure-censure-par-un-imprimeur-douvrages-auto-edites

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

2 thoughts to “UN AUTEUR QUI DÉNONCE LA CENSURE…CENSURÉ PAR UN IMPRIMEUR D’OUVRAGES AUTO-ÉDITÉS”

  1. Quelques réflexions sur ce post: Un auto-éditeur est un éditeur qui s’édite lui-même, et ne dépend que de lui. Cet « éditeur » n’est pas l’imprimeur, lequel imprime (même des merdes!) et ne se mêle pas du contenu, à quelque titre que ce soit. Dans le cas présent, il s’agit d’une pseudo maison d’édition a qui il a proposé son texte à compte d’auteur (C.àD. à ses propres frais, mais rien à voir avec l’auto-édition où l’auteur assume seul la totalité de la chaine d’édition -imprimerie-publicité-vente-distribution!), mais n’est pas entré dans « la ligne éditoriale » de cette « entreprise ». Cette « censure » est un droit formel de refus de vente propre aux éditeurs, et faisant exception au droit commercial commun sans qu’il y ait lieu d’en justifier. La maladresse dans la formulation de la réponse négative relève l’amateurisme de cette « entreprise », certainement plus proche de ces « éditeurs-arnaqueurs  » qui envahissent ce marché.

  2. Il reste Amazon où les livres sont édités…
    …mais pas lus.

    La preuve : connaissez-vous : « indigné mais pas indigne » ?… sur Amazon
    Un livre qui dit ce qui se passe dans notre Société française.

Les commentaires sont clos.