Un autre regard sur le monde

Régis Ollivier

Le 12 décembre 2017

Le Colonel 3.0

 

 

 

© Tosque Jean-Louis

 

Le slogan du blog Le Colonel 3.0 a changé. « Un nouveau regard sur le monde » a cédé la place à « un autre regard sur le monde ». Ce nouveau slogan n’apparait pas encore car l’administrateur doit effectuer la modification. Ce changement doit vous sembler insignifiant et pourtant, il a, pour moi, beaucoup d’importance.


Le nouveau regard, ce blog l’a depuis longtemps en effet. Vous aussi. Mais ce n’est plus suffisant. Le monde change terriblement vite. Les mots changent aussi et la « novlangue » et la « bien-pensance » s’imposent partout. Il nous faut désormais prendre du recul et regarder notre monde différemment.


Je ne supporte plus cette France de pleureuses et de crispés de partout qui poussent des cris d’orfraie à longueur de journée et à longueur d’année. Dites vous bien que nous ne changerons pas le monde dans son évolution inexorable. Mais nous continuerons de dénoncer inlassablement ses dérives. Disons de manière plus zen. 


Car il faut surtout « vivre pour le plaisir »… Clin d’oeil à Johnny Hallyday.


La disparition hier après une longue maladie de l’ex-maire socialiste de ma commune m’a en ce sens ouvert un peu plus les yeux. Tout comme les autres pertes de ce noir mois de décembre.


Cet homme était un adversaire politique, mais c’était un homme particulièrement humain. Rude mais bon. Se dépensant sans compter pour sa commune. Je l’appréciais vivement. Et puis voilà, il est parti presque sur la pointe des pieds. J’en suis rudement affecté.


Alors, je me suis dis qu’il me fallait bien vite regarder le monde qui m’entoure avec un autre regard et surtout, qu’il fallait vivre pour le plaisir.


Vous ne constaterez pas d’emblée de changement dans mes diffusions. Ce changement vous devriez désormais le trouver principalement dans le commentaire qui accompagnera ces billets.


Voilà. Ce n’est pas pas grand-chose mais en cette fin d’année, je vous demande de vivre, vous aussi, pour le plaisir. 


A très bientôt. Cordialement.

 

 


 

 

 

 

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

7 thoughts to “Un autre regard sur le monde”

  1. À tant faire qu’il faille porter sur le monde un autre regard, n’y négligeons pas l’effraie qui pousse des cris d’effraies, tandis que l’orfraie, muette, se tait. Il est vrai qu’un simple regard ne suffit pas à cette vérité que la fable déguise, et que l’ouïe seule convaincra les plus sceptiques d’entre les ânes du silence de l’orfraie. Alors, ajoutons à cet autre regard toujours chassieux cette ouïe propre à l’éclairer, et le plaisir de vivre n’en sera que plus grand. Faisons encore un petit effort d’humanité bien comprise, et cessons de pleurer notre narcissisme défunt dans la cohorte de ceux qui, avatars du chagrin, suivaient en cortège l’avatar de leur espérance circonstancielle ayant pour sobriquet ce Johnny qui s’y dissimulait, l’autre regard leur manquant tandis que l’ouïe n’y suffisait plus.

  2. @ Templier: si vous pouviez expliciter votre commentaire, je pense que ce serait bien, car ces 6 mots, lâchés comme cela, peuvent amener à plusieurs interprétations, dont certaines en contradiction avec la pensée de l’auteur de ce blog. Merci d’avance.

  3. « Le véritable exil n’est pas d’être arraché à son pays, c’est d’y vivre et de n’y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer. » Edgar Quinet

  4. Bonsoir,

    C’est tout à votre honneur que de regarder un adversaire comme l’un des vôtres.

    Après, et je pense de la même manière que vous, vouloir changer les choses en excluant ses adversaires ce serait commettre deux fautes; une faute morale car, après tout, chacun à le droit au respect de sa personne, donc de sa philosophie, et une faute stratégique car en voulant se battre l’on oublie que le combat n’a de sens que s’il s’inscrit dans un futur ou l’on a trouver un consensus, un combat perpétuel n’est pas un combat, c’est une déchéance humaine, une volonté de nier autrui, ne voir l’avenir que s’il ce dernier n’existe plus.

    Bref. Moi j’aime bien les articles partagés dans le sens où il y a un choix, une mise en avant et j’apprécie également les commentaires que vous faites, parfois cyniques, parfois crus et parfois simplement un clin d’oeil.

    Cordialement,
    XY.

Les commentaires sont clos.